Yvelines : une passagère prise à partie par le conducteur après une agression sexuelle

Yvelines : une passagère prise à partie par le conducteur après une agression sexuelle

Les agents de médiation de la SNCF se sont interposés entre les policiers et le suspect qu'ils voulaient interpeller, selon la victime. (photo d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 13 mai 2017 à 11h50

Agressée sexuellement dans un train de banlieue, une jeune femme a été prise à partie par son conducteur pour avoir tiré le signal d'alarme, rapporte Le Parisien, vendredi 12 mai. Des agents de médiation de la SNCF ont ensuite tenté d'empêcher les policiers d'interpeller le suspect.

L'entreprise ferroviaire confirme l'incident, mais évoque "différentes versions".

Tout commence jeudi soir, vers 20h30, quand la jeune femme de 21 ans monte dans un train de la ligne J entre Les Mureaux et Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines. Une garçon de 15 ans lui touche les fesses une première fois pendant le trajet. Pensant à un geste involontaire, la femme ne dit rien. Mais quand le suspect répète son geste, de manière plus marquée, elle se met en colère : elle appelle la police et empêche son agresseur de descendre du train. Des agents de médiation interviennent alors et obtiennent de l'adolescent qu'il s'excuse. Ils demandent ensuite à la jeune femme de laisser partir le garçon.

EXPULSÉE DU TRAIN

Elle refuse cependant, et tire le signal d'alarme pour s'assurer que le train ne va pas repartir. Le conducteur du train intervient à son tour et s'en prend à elle, explique Le Parisien. De même qu'un passager qui veut voir repartir la rame. Il en expulse la jeune femme manu militari. Quand les policiers arrivent sur place, ils essaient d'interpeller l'adolescent et se heurtent... Aux agents de médiation qui s'interposent. Le conducteur referme même les portes du train avant que les policiers ne l'appréhendent, selon Le Parisien.

Le suspect est finalement interpellé et placé en garde à vue à Mantes-la-Jolie. Contactée par Le Parisien, la SNCF confirme l'incident. "Il s'est affectivement passé quelque chose, mais nous en avons différentes versions", a commenté un porte-parole, qui précise qu'"une enquête interne est en cours."
 
152 commentaires - Yvelines : une passagère prise à partie par le conducteur après une agression sexuelle
  • Service Non Conforme Français
    Nous aurons tout vu , le pire risque d'arriver !
    avec des médiateurs qui protègent les délinquants en s'interposant aux force de l'ordre !!!

  • Les commentaires rapides sur des faits que leurs auteurs ignorent : on parle sans savoir et surtout sans nuance.

  • Je ne savais pas que maintenant ce sont les victimes qui ont tors. Pauvre petite racaille, c est lui qui est dans son droit, il n a plus qu à recommencer puisque même les agents de la SNCF lui donne raison. Les agents SNCF en cause dans cette affaire devraient être poursuivi pour entrave à la justice et complicité d agression sexuel

  • Avec la SNCF tout est possible , ! Un conducteur saoul à NEVERS, des agents qui défendent un loubard ...on se sent vraiment en sécurité. C'est inOUi !!

  • Aller hop! on vie le conducteur et les agents de "médiation". Clairement malhonnêtes et très certainement incompétents...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]