Vitrolles : un homme de 38 ans abattu par balles en pleine rue

Vitrolles : un homme de 38 ans abattu par balles en pleine rue

La police judiciaire est chargée de l'enquête (illustration).

leparisien.fr, publié le vendredi 06 avril 2018 à 11h14

La piste d'un règlement de comptes est privilégiée par les enquêteurs de la police judiciaire.

Un homme âgé de 38 ans a été tué par balles dans la nuit de jeudi à vendredi à Vitrolles (Bouches-du-Rhône) rapporte le journal La Provence. Il s'agit du deuxième règlement de comptes en moins de 24 heures dans les Bouches-du-Rhône.

Cet homme de 38 ans sortait de son domicile, rue Martin Luther King, au coeur de la résidence des Pins, à Vitrolles, à bord de son véhicule, quand il a été pris sous les balles de deux individus, vers 0h30 du matin, précise la Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône.

D'après les premiers éléments de l'enquête, deux hommes encagoulés à bord d'une voiture de couleur grise ont fait feu à plusieurs reprises avec des armes de type kalachnikov. Une quarantaine de douilles, de 7,62, le calibre des kalachnikov, ont été retrouvées sur les lieux du drame.

Selon La Provence, la victime avait de nombreux antécédents judiciaires. « L'homme était très défavorablement connu des services de police, notamment pour des affaires de stupéfiants, ce qui laisse penser que nous sommes en présence d'un règlement de comptes » de source policière.

Le neuvième mort dans un règlement de comptes depuis début 2018Il s'agirait donc du deuxième réglement de comptes en moins de 24 heures dans ce département, après celui de la cité Pierre Renard jeudi matin dans le 10e arrondissement de Marseille, où deux hommes d'une trentaine d'années avaient perdu la vie. Là aussi les agresseurs étaient notamment armés d'une Kalachnikov, selon les étuis retrouvés sur place par les enquêteurs de la PJ, saisis de l'affaire, comme à Vitrolles.

Depuis le début 2018 ce serait donc le 9e mort dans un règlement de compte dans le département, en à peine plus de trois mois. Si les Bouches-du-Rhône avaient semblé connaître une accalmie en 2017 sur ce front, avec 14 victimes, la tendance semble repartie à la hausse. En 2016, 29 personnes avaient perdu la vie dans des règlements de comptes à Marseille et ses alentours.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.