Victorine : une information judiciaire ouverte pour "enlèvement et séquestration" et "meurtre"

Victorine : une information judiciaire ouverte pour "enlèvement et séquestration" et "meurtre"
Une photo de Victorine, lors d'une marche blanche à Villefontaine, le 4 octobre 2020.

, publié le lundi 05 octobre 2020 à 20h53

Les enquêteurs n'ont pas souhaité partager leurs premières conclusions, mettant en avant une "phase secrète" des investigations.

Dix gendarmes de l'Isère vont se consacrer exclusivement à l'enquête sur la mort de la jeune Victorine Dartois, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte lundi 5 octobre pour "meurtre", a annoncé le parquet de Grenoble.

L'étudiante de 18 ans, habitant à Villefontaine (Isère), avait disparu samedi 26 septembre après un après-midi de shopping avec des amis, alors qu'elle revenait à pied vers le domicile familial. Son corps a été retrouvé moins de 48 heures plus tard dans un ruisseau sur la commune de Roche, juste à la limite avec Villefontaine.


Le parquet a ouvert "ce matin (lundi, ndlr) une information judiciaire contre X" et, "en raison de la gravité des faits et de la complexité de l'affaire, trois juges d'instruction ont été désignés", a déclaré à la presse le procureur adjoint Boris Duffau. Les qualifications retenues sont "enlèvement et séquestration" pour comprendre ce qui s'est joué entre la disparition de la jeune fille et la découverte de son corps, et "meurtre". Car dans l'état actuel de l'enquête, la date et l'heure exactes de son décès n'ont pas pu être établies. Ni si le lieu de la découverte serait aussi le lieu du crime, selon Eric Vaillant, procureur de Grenoble. 

Une cellule de dix enquêteurs exclusivement dédiés à l'enquête a été créée au sein de la gendarmerie de l'Isère. Les patrouilles de jour et de nuit "ont été doublées dans le secteur de Villefontaine", a ajouté le général Yann Tréhin, commandant le groupement de gendarmerie de l'Isère, dans l'attente de pouvoir identifier et arrêter le ou les auteurs du meurtre de Victorine.

Sa dépouille va être rendue à sa famille -"le permis d'inhumer a été délivré", selon Éric Vaillant. Les obsèques auront lieu mercredi en l'église de Bourgoin-Jallieu, a confirmé l'avocate de la famille, Me Kelly Monteiro.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.