Vendée : un homme mis en examen pour avoir tenté de tuer sa fille atteinte de trisomie

Vendée : un homme mis en examen pour avoir tenté de tuer sa fille atteinte de trisomie
L'homme de 55 ans a été placé en détention provisoire.

Orange avec AFP-Services, publié le lundi 06 mai 2019 à 17h07

Un homme de 55 ans a été mis en examen lundi 6 mai pour tentative d'assassinat sur sa fille atteinte de trisomie. Il aurait voulu mettre fin à ses jours et ceux de sa fille de 24 ans en jetant sa voiture dans l'eau. 

C'est une affaire qui aurait pu devenir dramatique, et qui réserve encore de nombreuses zones d'ombre. Un père de famille a été mis en examen pour tentative d'assassinat sur sa fille âgée de 24 ans, atteinte de trisomie, a fait savoir le parquet de La-Roche-sur-Yon lundi. 

Le 19 avril, dans un quartier résidentiel situé non loin des Sables-d'Olonne, et à proximité de la mer, une voiture est retrouvée à cinq heures du matin en partie dans l'eau. Une jeune femme trisomique se trouve à bord, elle est rapidement sauvée par les pompiers, comme le relate France Bleu Loire Océan



Selon la version donnée par le père de la jeune fille aux enquêteurs, ce dernier a voulu mettre fin à ses jours et emporter avec lui sa fille handicapée. L'homme, âgé de 55 ans, a évoqué une séparation difficile avec sa compagne. "Il explique qu'il a eu une rupture amoureuse", a détaillé lundi le procureur de La Roche-sur-Yon Hervé Lollic, "et qu'il ne voyait pas de perspective pour sa fille".

Une habitante a prévenu la police

Mais cette version des faits est pourtant contrebalancée par le fait que l'homme a été retrouvé en dehors de sa voiture par la police. Placée sur une cale de mise à l'eau, la voiture avait lentement commencé à couler, mais les roues se sont enlisées dans le sable, a expliqué une source proche de l'enquête. C'est une habitante, chez qui il était allé frapper à la porte avec insistance, qui a prévenu la police vers 5 heures du matin. Les pompiers sont intervenus pour extraire de l'habitacle la victime, qui a survécu. Selon France Bleu Loire Océan, l'homme a été placé en détention provisoire le temps de l'enquête. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.