Vaucluse : une mère va devoir payer les dettes de "l'assassin" de sa fille

Vaucluse : une mère va devoir payer les dettes de "l'assassin" de sa fille©Panoramic

6Medias, publié le mardi 15 novembre 2016 à 23h09

La justice vient de demander à une mère de famille de rembourser les loyers impayés de son mari, "meurtrier" de sa fille, rapporte La Provence.

"Je ne veux pas payer les dettes de l'assassin de ma fille", a lâché au quotidien régional, Virginie. Le 3 janvier dernier, son mari, Frank Marchal, 45 ans, avait tué leur fille de 8 ans, Élisa, en lui administrant des médicaments avant de l'étouffer avec un oreiller.

Il s'était ensuite donné la mort, dans un hôtel de Grignan, dans la Drôme.

Depuis le drame, Virginie tente tant bien que mal de se reconstruire à l'Isle-sur-Sorgue, dans le Vaucluse. Mais il y a quelques jours, la mère de famille a reçu une lettre d'un huissier de justice lui demandant de régler les dettes de son mari, dont elle avait demandé le divorce en 2014, soit près de 3 000 euros. Sauf que le divorce n'a jamais été prononcé. "À ce jour, aux yeux de la loi, je suis considérée comme veuve. En France, on peut se marier post mortem, mais on ne divorce pas les morts, il n'existe pas d'exemple de divorce post mortem", déplore Virginie qui a d'ores et déjà fait "opposition à l'acte d'huissier". En attendant, la mère d'Élisa va tenter un dernier recours : faire annuler son mariage.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU