Vaucluse : un père condamné pour avoir frappé sa fille à coups de ceinture et de balai

Vaucluse : un père condamné pour avoir frappé sa fille à coups de ceinture et de balai
Le père qui a donné à sa fille des coups de ceinture, des coups de balai dans le dos et a mis ses jouets à la poubelle a été condamné après l'audience au tribunal correctionnel d'Avignon (Illustration).

leparisien.fr, publié le jeudi 10 mai 2018 à 12h33

Le père d'une fille de 8 ans vient d'être condamné à un an de prison avec sursis pour lui avoir infligé des coups d'une rare violence.

Au tribunal, le père de famille a exprimé sa « honte ». Mais le tribunal l'a tout de même condamné à un an de prison avec sursis pour avoir frappé sa fille de 8 ans à coups de ceinture et de balai, révèle le Dauphiné Libéré.

Les faits remontent à février. L'enfant, qui vit en résidence alternée depuis le divorce de ses parents en 2011, se trouve chez son père, à Védène (Vaucluse). Ne voulant plus habiter chez lui, elle cherche à l'embêter et va cacher son chéquier dans la maison. Lorsqu'il le découvre et s'aperçoit surtout qu'elle ne se souvient pas de l'endroit où elle l'a déposé, son père s'emporte.

Il inflige à sa fille des coups de ceinture, des coups de balai dans le dos, met ses jouets à la poubelle, lui donne une douche glacée. Il menace même de lui couper la main en mimant le geste avec un couteau.

Mise à l'épreuve

Lors de l'audience au tribunal correctionnel d'Avignon, mercredi, le procureur de la République a dénoncé « le sadisme » et la « lâcheté » du prévenu. « On ne touche pas aux enfants, monsieur », a-t-il lancé en demandant deux ans de prison.

De son côté, le père a reconnu avoir « vraiment honte » en ajoutant : « Je n'ai pas été un père tout court. J'aimerais regagner la confiance de ma fille ».

Outre une condamnation à un an de prison avec sursis, le père de l'enfant fait l'objet d'une mise à l'épreuve de deux ans. Il devra aussi suivre des soins et payer en tout 4000 euros de dommages et intérêts.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.