Var : des tombes du carré musulman du cimetière de Draguignan vandalisées

Var : des tombes du carré musulman du cimetière de Draguignan vandalisées
Des tombes du carré musulman du cimetière de Thiais, le 28 octobre 2012.

, publié le mardi 14 mai 2019 à 16h06

Aucune inscription n'a été retrouvée après la profanation.

Une dizaine de pierres tombales du carré musulman du cimetière de Draguignan, dans le Var, ont été retrouvées renversées et des objets brisés ou jetés, a annoncé lundi 14 mai le parquet, qui a ouvert une enquête.

"Aucune inscription de quelque nature que ce soit n'a été retrouvée", a précisé le procureur de la République Patrice Camberou, qui s'est rendu sur place, selon un communiqué. L'enquête a été confiée au commissariat de Draguignan, qui a pu effectuer des relevés dans le but de mettre en évidence des traces d'ADN, des empreintes papillaires et tout élément permettant d'identifier les auteurs des faits, remontant à la nuit de dimanche à lundi.



Le procureur a rappelé que le délit de violation de sépulture était passible d'une peine de quatre ans de prison et de 30.000 euros d'amende.



"Je condamne avec force la profanation du cimetière musulman", a réagi lundi soir auprès de l'AFP Abdallah Zekri, président de l'Observatoire national contre l'islamophobie (ONCI). "Nous assistons en 2019 à la profanation de cimetières chrétiens, juifs, musulmans, on ne peut que condamner de tels actes. Ces individus sans scrupules qui ne respectent même pas les morts,  méritent mépris et dégoût", a-t-il jugé.   

Vos réactions doivent respecter nos CGU.