Val-de-Marne: jusqu'à six ans de prison pour des Moldaves voleurs de vélos de luxe

Val-de-Marne: jusqu'à six ans de prison pour des Moldaves voleurs de vélos de luxe

Photo d'un vélo de la Maison Tamboite à Paris, qui propose des vélos sur mesure, le 28 mars 2017

AFP, publié le vendredi 23 mars 2018 à 15h41

Quinze Moldaves jugés pour le vol de plus de 200 vélos de luxe en France et en Belgique ont été condamnés vendredi à des peines allant de douze mois à six ans de prison par le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne).

Entre 2014 et 2015, cette organisation de "professionnels" dirigée depuis la Moldavie a cambriolé des magasins de vélos haut de gamme de la région parisienne, du nord et du centre de la France, et de Belgique, pour un butin total estimé à un million d'euros. 

Le mode opératoire était toujours le même: des repérages étaient effectués, sur internet et dans les magasins. Le jour venu, les malfaiteurs, munis d'échelles ou de grappins, se hissaient sur les toits des magasins. Ils découpaient un trou dans le plafond, à la disqueuse, avant de s'introduire dans le magasin et de remonter jusqu'à une vingtaine de vélos à la fois à l'aide d'un filin. 

Les vélos étaient ensuite démontés et empaquetés avant d'être envoyés en minibus vers la Moldavie, pour être revendus en Europe de l'Est. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
10 commentaires - Val-de-Marne: jusqu'à six ans de prison pour des Moldaves voleurs de vélos de luxe
  • nous entretenons tout ce beau monde comme d' habitude

  • que f....ces moldaves en France ? ils ne sont certainement pas réfugiés et comme ils ne doivent pas non plus avoir l'intention de travailler,qu'attend t on pour les mettre dehors ?

  • et c'est qui qui va payer la nourriture et tout le reste ?

  • bravo et merci

  • Et aller, les joies des pays sans frontières.