Val-d'Oise : deux policiers blessés lors d'un contrôle

Val-d'Oise : deux policiers blessés lors d'un contrôle

Une voiture de police à Nîmes, le 5 novembre 2014.

Orange avec AFP, publié le samedi 06 janvier 2018 à 15h00

Deux policiers ont été blessés vendredi à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, alors qu'ils procédaient à un contrôle, indique samedi 6 janvier Le Parisien.


Les fonctionnaires de police étaient intervenus vers 17 heures pour contrôler les trois occupants d'une voiture en stationnement. Ces derniers ont refusé le contrôle et se sont violemment rebellés, explique Le Parisien.

Dans l'échange de coups qui a suivi, deux policiers ont été blessés. Une gardienne de la paix s'est fait casser le doigt et s'est vue prescrire une interruption temporaire de travail (ITT) d'une vingtaine de jours. Un de ses collègues, frappé au visage, a également été arrêté, moins longtemps.

Vendredi, la police avait envoyé de nombreux renforts sur place pour empêcher que la situation ne dégénère. En effet, plusieurs autres jeunes sont sortis au cours de la rixe pour assister à la scène. Les trois individus à l'origine de l'incident ont été arrêtés et placés en garde à vue.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
419 commentaires - Val-d'Oise : deux policiers blessés lors d'un contrôle
  • Placé en garde à vue...... Notre...enfin LA justice les relâchera, et demain rebelote........
    Affichez la tête et le nom de ces gens là...... que le monde sache.

  • C'est tout de même curieux que notre cher président n'aborde jamais, je dis bien jamais tous ces problèmes d'ordre publique. Délinquance, intégration etc. A croire qu'il accepte que nos forces de l'ordre soient aujourd'hui des guignols sur lesquelles on peu cogner, insulter ou jeter des pierres

  • et on fait quoi ? On filme la garde à vue on les menace en leur disant que cela ne se fait pas etc etc ... Société d'incapables ou rêveurs ou expéditifs mais toujours inefficaces. Policiers, enseignants, bref tout ce qui a affaire à cette sorte d'individus il vous un moral ou une inconscience rare. Je n'en peux plus de voir la socitété évoluer comme ça. .


    *

  • Comme aux USA, on pourrait permettre aux policiers de faire usage de leurs armes en cas de rébellion, mais alors attention aux conséquences qui en découleraient ! Au pays de l'oncle Sam + de 90 policiers tués en 2016, rien à voir avec un doigt cassé, et de l'autre côté 700 personnes, coupables ou pas, tué par la police !

    En France 50 suicides de policiers chaque année -pour la plupart dégoûtés car ils ont l'impression de pisser dans un violon en arrêtant des délinquants hargneux qui sont aussitôt relâchés par une justice qui est aux alouettes- pour un tout petit pays, comparé aux USA, ce n'est pas mal non plus.

    La grande majorité des fonctionnaires se sont donné la mort avec leur arme de service. « L'autorisation de pouvoir prendre son arme chez soi en raison de la menace d'attentats a pu être un élément facilitateur !!
    Il faudrait aussi savoir pourquoi ils en arrivent là ?

    C'est bien là toute la question et je vous ai donné des éléments de réponse qui ne peuvent être balayés d'un revers de la main.

  • a quand des émeutes devant le tribunal...la loi n'est plus qu'un mot.
    chaque villes de france ou d'ailleurs en europe a sont quartier miné,par ces voyous.
    mettez ce qu'il faut dans les mains de la police,du gros modele,avec gilet par balles haur de gamme* merci a la police pour les risques pris,pour nous proteger