USA: un infirmier arrêté après l'accouchement d'une femme en état végétatif

USA: un infirmier arrêté après l'accouchement d'une femme en état végétatif
Photo de Nathan Sutherland prise lors de son arrestation

AFP, publié le mercredi 23 janvier 2019 à 20h30

Un infirmier, soupçonné d'avoir violé une patiente en état végétatif depuis plus de dix ans, a été arrêté dans l'Arizona après que celle-ci eut accouché d'un bébé fin décembre, a annoncé la police mercredi.

La victime a donné naissance à un petit garçon en bonne santé le 29 décembre, dont l'ADN a été relié à celui du suspect, permettant cette arrestation, a annoncé la police de Phoenix (Arizona). 

Le suspect, Nathan Sutherland, âgé de 36 ans, fait face à deux chefs d'accusation, pour agression sexuelle et abus sur un adulte vulnérable, a déclaré le sergent Tommy Thompson lors d'une conférence de presse. 

M. Sutherland est "un infirmier agréé qui était responsable des soins à la victime au moment de l'agression sexuelle", a expliqué la chef de la police de Phoenix, Jeri Williams.

Elle a précisé n'avoir jamais fait face à un tel cas en plus de 30 ans de carrière.

La victime, âgée de 29 ans, "n'était pas en position de donner son consentement", a précisé la police.

Selon un communiqué de la famille de la jeune femme, relayé par les médias américains, la victime "a un handicap mental important à cause de crises survenues tôt dans son enfance".

Elle "ne peut pas parler mais a une petite capacité à bouger ses membres, sa tête et son cou", "répond aux bruits et est capable de montrer des expressions faciales", précise la famille.

La victime était hospitalisée dans le centre Hacienda Healthcare, qui apporte des soins à environ 2.500 personnes par an dans tout l'Etat de l'Arizona.

"C'est un centre dans lequel vous devriez être en sécurité, et cela n'a pas été le cas pour une personne", a déclaré la maire de Phoenix Thelda Williams, lors de la même conférence de presse.

Le PDG du centre a démissionné à la suite du scandale, selon un communiqué. 

Le personnel n'avait pas remarqué que la victime était enceinte, et n'a été alerté que lorsqu'il l'a "entendue gémir", avait rapporté une source citée par la télévision locale début janvier. 

"Le bébé, selon ce que l'on me dit, va bien", a informé le sergent Thompson. "On ne peut pas toujours choisir la façon dont nous venons au monde, mais ce que nous pouvons faire, en tant que communauté, est aimer cet enfant", a-t-il dit.

L'avocat de la famille de la victime a déclaré que l'enfant était "né au sein d'une famille aimante qui prendrait soin de lui", selon le New York Times.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.