USA: déclaré mentalement inapte, un tueur anti-avortement finalement inculpé

USA: déclaré mentalement inapte, un tueur anti-avortement finalement inculpé
Robert L. Dear, auteur présumé d'une tuerie dans un centre de planning familial du Colorado en novembre 2015

, publié le lundi 09 décembre 2019 à 20h58

Considéré comme psychologiquement "inapte" à être jugé par la justice du Colorado pour trois meurtres commis lors d'une fusillade contre un centre de planning familial fin 2015, un homme opposé à l'avortement a finalement été inculpé lundi pour ces crimes au niveau fédéral.

Robert Dear, 61 ans, a été interpellé dans la matinée dans l'hôpital psychiatrique où il était interné. Il doit comparaître devant un juge qui va lui signifier les charges retenues à son encontre, selon un communiqué du procureur fédéral du Colorado (ouest des Etats-Unis).

Il lui est reproché de s'être rendu dans une clinique du planning familial de Colorado Springs le 27 novembre 2015 avec un impressionnant arsenal, dans le but d'y déclencher une "guerre" car l'établissement proposait des interruptions volontaires de grossesse.

D'après l'acte d'accusation, Robert Dear s'était muni de six fusils, cinq armes de poing, un fusil à pompe et de plus de 500 cartouches pour son équipée meurtrière.

Il avait commencé par tirer sur les gens garés près de son véhicule sur le parking de la clinique, tuant une personne et blessant grièvement deux autres. Puis il avait ouvert le feu sur d'autres personnes présentes, tuant une autre victime avant de se frayer un chemin dans l'établissement en tirant dans une porte. 

Le personnel et les patients avaient pu s'échapper ou se cacher jusqu'à l'arrivée des secours, qui avaient essuyé cinq heures durant les coups de feu de l'assaillant. Un policier avait été tué et quatre autres blessés durant la confrontation.

Robert Dear avait fini par être arrêté et accusé d'assassinat par la justice du Colorado. Il risquait la peine de mort mais des expertises psychiatriques l'ont déclaré "inapte" à être jugé et à se défendre lui-même, comme il le demandait.

Il avait été placé dans une unité psychiatrique dans l'attente d'une éventuelle amélioration de son état mais les autorités fédérales ont décidé de prendre le relais de la justice locale, expliquant que le délai de prescription de cinq ans risquait d'être atteint.

"Les dizaines de victimes de son acte odieux, ainsi que toute la population de Colorado Springs, méritent justice", déclare dans le communiqué le procureur Jason Dunn.

S'il est reconnu coupable, Robert Dear risque la prison à perpétuité, voire la peine de mort si l'accusation décide de la réclamer.

Selon les experts, M. Dear, homme de forte stature au regard halluciné, est en proie à des délires. Il avait ainsi tenté de récuser son avocat commis d'office en l'accusant de vouloir le droguer et a affirmé aux enquêteurs qu'il avait attaqué la clinique parce que les centres de planning familial "vendent des morceaux de bébés".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.