Une policière grièvement blessée par un tir d'arme de service

Une policière grièvement blessée par un tir d'arme de service

Un policier équipé d'un pistolet SIG-Sauer SIG Pro lors d'une opération de police à Paris le 2 mars 2017

AFP, publié le mercredi 21 mars 2018 à 13h40

Une policière de 25 ans a été grièvement blessée à la tête mardi soir au commissariat de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), vraisemblablement par un tir accidentel d'un collègue, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Son pronostic vital restait réservé mercredi à la mi-journée, ont précisé à l'AFP deux sources proches de l'enquête.

"Selon toute vraisemblance", la jeune femme a été blessée "par un tir de l'arme" d'un de ses collègues, a déclaré l'une de ces sources, soulignant que la piste de l'accident était privilégiée. 

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices", a été saisie, selon le parquet de Bobigny.

Le collègue de la policière auteur présumé du tir, "en état de choc", n'a pas encore été entendu, a indiqué une source proche de l'enquête, précisant qu'il n'était pas sous l'emprise d'alcool ou de stupéfiants.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
16 commentaires - Une policière grièvement blessée par un tir d'arme de service
  • Il y a la sécurité sur les armes ?

    Triste accident.... Où l'enquête déterminera les motifs à cette personne visée par un tir d'un collègue...

  • Pas assez d'entrainement!!!
    un ancien militaire
    avec des budgets pareils!!!!!!

    Ils ont dit un de ses collègues policier, ce ne sont pas des militaires. Quel que soit le statut il y aura toujours des accidents. Je parierais sur le déchargement de l'arme en dehors du bac à sable ou du truc prévu à cet effet.
    Quant à l'entraînement, à moi la peur. On a vu une séance de tir par an pour cause de déficit budgétaire.

  • surtout ne pas confier une arme a quelqu'un d'inexpérimenté,les consignes de sécurité n'ont pas été respectées,quand on voit que des autorisations de ports d'armes ont été distribuées à nombre de policiers municipaux et vigiles,on peut s'interroger , le nombre d'accidents ne va t-il pas augmenter?

    apparemment si leur formation était de niveau,il n'y aurait pas eu d'accident

  • et c'est à des gugusses pareils que l'on donne des armes !!

    au moins toi, tu en as jamais eu.

    à thoma machin, je suppose que toi non plus !

  • il est certains
    que manque d'entrainement est criant et les seances d'entrainement , sont souvent suprimées, pour les necessités du service(c'est le motif invoqué par la hierarchie), il est plus important d'assurer la securite devant le domicile d'une personne soit disant sensible