Une journaliste menacée de mort pendant un rassemblement des "gilets jaunes" à Châteauroux

Une journaliste menacée de mort pendant un rassemblement des "gilets jaunes" à Châteauroux
Une journaliste a été menacée de mort lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Châteauroux (Photo d'illustration)

, publié le dimanche 14 avril 2019 à 13h04

L'homme mis en cause est connu des forces de l'ordre pour être "instable psychologiquement". Une plainte va être déposée.

"Si jamais je vois mon visage sur une seule de tes images, je te retrouve et je t'égorge".

Ces propos, prononcés par un manifestant lors d'un rassemblement des "gilets jaunes", samedi 13 avril à Châteauroux, ont visé la journaliste Louise Nicolle, qui travaille pour la chaîne d'information locale Bip TV.

Encore sous le choc, elle témoigne auprès de France Bleu: "Il a fait le geste sur son cou d'égorger quelqu'un. C'était tellement brutal que je n'ai pas su comment réagir. J'ai essayé de continuer à travailler, mais en fait, j'étais tremblante. Ce n'est pas anodin une menace de mort à quelqu'un droit dans les yeux".


Deux plaintes seront déposées

Au moment de l'agression, la journaliste filmait des plans d'illustration du rassemblement, relate auprès du Parisien le président de L'Indre de Ligue des droits de l'homme, également présent au moment des faits. Il indique avoir "proposé de l'accompagner au commissariat pour la soutenir moralement".

Louise Nicolle a déposé une main courante le jour-même. Elle prévoit de porter plainte lundi 15 avril, avec le soutien de sa hiérarchie, qui portera plainte également au nom de la chaîne.

Sur les réseaux sociaux, le président de Bip TV, André Laignel, s'exprime: "Je condamne avec la plus grande fermeté la menace de mort proférée envers une salariée de notre télévision départementale. (...) Je demande que l'auteur de ces menaces soit identifié au plus vite".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.