Un policier tire à travers son pare-brise dans une course-poursuite à Las Vegas

Un policier tire à travers son pare-brise dans une course-poursuite à Las Vegas
Photo non datée d'une voiture de la police de Las Vegas (ouest des Etats-Unis)

AFP, publié le mardi 17 juillet 2018 à 16h00

La police de Las Vegas, dans l'ouest des Etats-Unis, a diffusé lundi les images de la caméra piéton d'un policier tirant à travers son pare-brise sur des fuyards lors d'une course-poursuite dans la ville.

La séquence dure moins d'une minute et date du 11 juillet.

Au début de cette poursuite, en plein jour et en plein trafic dans les rues de la capitale du jeu au Nevada, on entend le policier crier "coups de feu" dans sa radio en poursuivant une camionnette noire dans laquelle deux suspects tentent de fuir. 

Puis il tire deux fois à travers son pare-brise et une troisième fois à la fenêtre sur le pick-up qui termine sa course dans un mur. Le policier sort alors de son véhicule, recharge son arme et tire plusieurs fois sur l'un des suspects qui tente de s'échapper. 

L'un des deux suspects, Fidel Miranda, âgé de 23 ans, a été blessé mortellement et est mort sur les lieux. L'autre, Rene Nunez, 30 ans, a été blessé par balles. Il a été arrêté.

Les deux hommes ont tiré 34 fois sur les forces de l'ordre, touchant plusieurs voitures de police, a précisé l'adjoint du shérif de Las Vegas, ajoutant que les policiers avaient répliqué en tirant 32 balles.

Selon la presse locale, les deux fuyards étaient suspectés du meurtre d'un homme de 25 ans, qui est décédé à l'hôpital après avoir été touché par plusieurs coups de feu à la poitrine.   

Une enquête interne a été ouverte pour déterminer s'il y a eu un usage inconsidéré de la force dans cet incident qui n'a pas fait d'autre victime.

Las Vegas a été le théâtre en octobre 2017 de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire récente des Etats-Unis quand un homme retranché dans sa chambre d'hôtel a tué 58 personnes qui assistaient à un concert en contrebas du bâtiment.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU