Un militant jugé à Bobigny pour une fausse bombe en marge de la COP21 en 2015

Un militant jugé à Bobigny pour une fausse bombe en marge de la COP21 en 2015

L'ex-président de la République François Hollande prononce un discours lors de la COP 21 au Bourget, près de Paris, le 30 novembre 2015

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 19 janvier 2018 à 09h44

Deux ans après la COP21, un militant d'extrême gauche de 44 ans est jugé vendredi à Bobigny pour avoir déposé à l'époque un engin qui ressemblait à une bombe près de la gare RER du Bourget, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

L'homme, habitant de Montrouge (Haut-de-Seine), a été interpellé mercredi après avoir été confondu par son ADN, a indiqué cette source, confirmant une information du Parisien.

En garde à vue, il a expliqué, selon le journal, avoir voulu protester contre l'interdiction de manifester en marge du sommet international sur le climat, qui s'était tenu au Bourget (Seine-Saint-Denis) quelques semaines après les attentats du 13 novembre, sous haute sécurité. Il assure que l'engin n'avait pas vocation à blesser.

Le 8 décembre 2015, les gendarmes avaient trouvé à proximité de la gare du Bourget un sac contenant une bouteille de gaz, une cannette de bière, des clous et des fils scotchés, relate le Parisien. Le parquet de Bobigny avait confié l'enquête à la Sûreté territoriale du département. 

Ouverte le 30 novembre 2015, la 21e Conférence de l'ONU sur les changements climatiques (COP21)  avait réuni plus de 150 dirigeants étrangers.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
9 commentaires - Un militant jugé à Bobigny pour une fausse bombe en marge de la COP21 en 2015
  • A Bobigny il ne risque rien en plus il est d’extrême gauche donc une condamnation de principe

    Si y avait été du F.N. la presse en aurait fait gorge chaude . Et çà aurait été à la une de toutes les informations . Mais là il n'aura pas grand chose en passant par un tribunal du -9-3 -

  • jugé a Bobigny ! il ne risque pas grand chose au tribunal de Bobigny

  • On peut être anarchiste ou gauchiste à 18/20 ans , c'est une façon "sociale" de se construire un modèle différent du modèle parental , et aussi une manière de rejeter ce dernier, mais à . . . . .44 ans , il faudra que cette personne pense à couper le cordon de colère qui le relie encore et toujours à sa mère . . . .ou à son père. . . .ou aux deux ? Il faudra un jour qu'il soit adulte, et choisisse la voie des urnes , celle qui accepte aussi sa "défaite" - En attendant il faut qu'il soit jugé , conformément au droit des adultes , qui eux ne lancent pas de pierres , et respectent les principes Républicains .

  • Après deux ans d'attente et grâce aux fameux tests ADN auxquels je crois mollement l'individu rend enfin des comptes à notre justice trottinante. Quelle efficacité,bravo! WLADIM

  • jugé 2 ans après très efficace la justice

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]