Un homme poignarde ses parents le soir du réveillon

Un homme poignarde ses parents le soir du réveillon

Les gendarmes ont découvert un jeune homme de 34 ans prostré.

Orange avec AFP, publié le lundi 01 janvier 2018 à 13h00

Le réveillon de la Saint Sylvestre a tourné au drame. À Remouillé en Loire-Atlantique, une femme a été poignardée à mort par son propre fils pendant la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

Les gendarmes ont été prévenus vers minuit et demi par des voisins paniqués.

Lorsqu'ils arrivent sur place, ils découvrent un jeune homme de 34 ans prostré sur le canapé, rapporte Le Parisien. A côté de lui, ses parents, deux septuagénaires, gravement blessés.

DES ANTÉCÉDENTS PSYCHIATRIQUES

Selon une source proche du dossier citée par Le Parisien, c'est le couple qui passait le réveillon avec la famille qui a donné l'alerte. Quand ils ont vu le fils agresser ses parents, ils se sont réfugiés chez les voisins.
Malgré l'arrivée des secours, la mère de l'agresseur n'a pas survécu à ses blessures. Le père, lui, est dans un état stable et est hors de danger. Interpellé et placé en garde à vue par les gendarmes, le jeune homme est connu pour avoir des antécédents psychiatriques.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
128 commentaires - Un homme poignarde ses parents le soir du réveillon
  • Des antécédents psychiatres graves et ils l'ont laissé sortir le soir du réveillon ! ce drame aurait pu être évité s' ils ne l'avait pas laissé sortir. Pauvres gens ! de nos jours, on évalue pas la dangerosité de ces malades qui devraient restés enfermer, au lieu de les lâcher dans la nature.!

  • Toujours des problèmes psychiatrique

  • Honte,et une grande honte à ce fils indigne qui a osé ôter la vie à celle qui la lui a donnée, ce crime et ce geste ignoble doivent faire objet d'un internement immédiat absolu et en toute urgence,ce fou dingue ne doit plus pouvoir sévir.

  • Un jour ce sera mon tour. Malheureusement la seule solution serait que j'abandonne mon enfant, ce à quoi je n'arrive pas à me résoudre...

    Courage ! il faut sauter le pas !

    Non, il ne faut pas considérer un placement psychiatrique comme un abandon, mais comme une solution pour parer à des problèmes qui peuvent s'avérer très grâves non seulement pour vous, mais peut être aussi pour quelqu'un d'autre, et pour votre fils sans aucun doute. Je sais qu'il faut du courage, beaucoup de courage, mais dites vous qu'un enfant doit un jour quitter ses parents auquel il n'appartient pas quoi qu'il arrive, et si j'ai bien compris dans le cas qui vous concerne c'est aussi quelque part pour le protéger.

  • Si l'on devait enfermer tous les gens ayant des problème psy !!!
    Nous ne pouvons pas savoir ce qui s'est passé, il avait peut-être bu ou une dispute à éclaté ??
    Il n'y a pas d'effet sans cause... cela n'explique pas le geste de cet homme car c'est un acte cruel.
    Le monde devient de plus en plus fou.......

    Le monde est fou est si comprenez çà, c'est aussi grave

    avatar
    Dame-Hermeline  (privé) -

    Dans le cas de la schizophrénie (il semble que ce soit ça, ici), le point de départ de ce genre d'acte meurtrier peut être une hallucination, surtout si le malade, comme c'est malheureusement souvent le cas, a cessé de prendre son traitement.