Un homme montre ses fesses devant l'Ossuaire de Douaumont et est condamné... pour non-respect du confinement !

Un homme montre ses fesses devant l'Ossuaire de Douaumont et est condamné... pour non-respect du confinement !
L'Ossuaire de Douaumont, en avril 2020.
A lire aussi

publié le jeudi 03 septembre 2020 à 16h50

Le jeune homme avait partagé la photo sur Instagram et avait reçu une pluie d'insultes pour avoir montrer son postérieur dans un lieu sacré. Convoqué par le tribunal de Verdun, le jeune homme s'est confondu en excuses. 

Le cliché lui aura coûté cher.

Le 20 mai dernier, à la veille du déconfinement, un jeune homme de 23 ans s'est photographié les fesses à l'air devant l'Ossuaire de Douaumont, un monument érigé en mémoire des soldats morts lors de la bataille de Verdun en 1916.



Le jeune homme partage ensuite la photo sur Instragram, un réseau social où il est suivi par 70.000 personnes. Les réactions indignées ne se font pas attendre et le jeune homme reçoit une pluie d'insultes pour avoir montrer son postérieur dans un lieu sacré. Mais l'affaire ne s'arrête pas là : la fondation de l'Ossuaire porte plainte et le jeune homme est convoqué devant le tribunal de Verdun le mercredi 2 septembre, comme le rapporte L'Est Républicain qui révèle les faits. 

"Je ne m'en suis pas rendu compte sur le coup. Je voulais seulement partager mon sentiment de liberté, à la veille du déconfinement, dans un beau lieu", a expliqué le jeune homme au tribunal, indique le quotidien régional. Le jeune homme s'est confondu en excuses lors de l'audience. Il s'est également excusé auprès de l'Ossuaire. 

Le jeune homme a finalement écopé d'une amende de 135 euros, non pas pour injure contre la mémoire des morts ou exhibition, motifs pour lesquels il était pourtant poursuivi, mais pour non-respect du confinement ! Le jeune homme se trouvait en effet à plus d'un kilomètre de chez lui. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.