Un cimetière profané à Saint-Etienne, trois adolescentes en garde à vue

Un cimetière profané à Saint-Etienne, trois adolescentes en garde à vue
Des croix au cimetière de la Chartreuse, à Bordeaux (illustration)

publié le mardi 07 mai 2019 à 13h05

Près de 70 tombes auraient été dégradées dans la soirée de lundi 6 mai au cimetière stéphanois de Valbenoîte.

Trois adolescentes, dont deux mineures, ont été placées en garde à vue au commissariat de Saint-Etienne (Loire), mardi 7 mai. Elles sont soupçonnées d'avoir profané près de 70 tombes d'un cimetière.

Les suspectes, âgées de 14, 17 et 19 ans, ont été interpellées en début de soirée, lundi 6 mai, par la brigade anticriminalité de Saint-Etienne. Les forces de l'ordre avaient été prévenues de dégradations commises au cimetière de Valbenoîte. L'alerte a été donnée par le gardien, sur signalement d'une personne ayant pris les adolescentes sur le fait.



Des stèles et des croix ont été brisées et des pierres tombales renversées dans ce cimetière, perché sur une colline dominant Saint-Etienne. Les jeunes filles, qui étaient alcoolisées au moment des faits, n'ont pas fait d'inscriptions, a précisé une source policière. La ville de Saint-Etienne a annoncé son intention de porter plainte.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.