Un chauffeur Flixbus arborant un tatouage Mein Kampf suspendu

Un chauffeur Flixbus arborant un tatouage Mein Kampf suspendu
Un bus Flixbus, en mai 2015 à Paris.

, publié le samedi 13 juillet 2019 à 16h47

La compagnie de cars a annoncé sa décision après le déclenchement d'une vaste polémique sur Twitter.

C'est un passager qui a signalé le fait sur Twitter. Un chauffeur italien de la compagnie de cars Flixbus arborait sur le bras un tatouage "Mein Kampf", titre de l'ouvrage d'Adolf Hitler.

Le message a déclenché une vague d'indignation sur le réseau social. La compagnie de cars a indiqué samedi 13 juillet avoir exclu le chauffeur de ses lignes.


 Le conducteur était employé d'une entreprise italienne qui travaille en sous-traitance pour Flixbus. Il a été suspendu à son arrivée à Bergame, ville italienne au nord-est de Milan, a indiqué Raphaël Daniel, porte-parole de Flixbus. Ce chauffeur "ne travaillera plus sur nos lignes", a-t-il précisé. 

La compagnie de cars a pris cette mesure après la polémique déclenchée à la suite de l'alerte du passager, relayée sur le compte @aghantros avec un cliché du tatouage. "FlixBus est fier d'être une multinationale dotée d'une équipe multinationale et que des chauffeurs de tous les secteurs culturels travaillent pour nous. Nous n'acceptons donc aucune discrimination d'origine ou de religion envers nos clients ou nos employés", a répondu la compagnie de cars dans un premier temps, réponse qui a alimenté la polémique. 

Le porte-parole de Flixbus a reconnu une formulation "malheureuse" portant à "mauvaise interprétation", alors que la compagnie entendait selon lui manifester sa tolérance zéro face à de tels phénomènes. "Sur le fond, nous voulions aussi vérifier ce qu'il en était", a-t-il ajouté. 

FlixBus est une entreprise allemande. En 2018, elle assurait plus de 350.000 liaisons quotidiennes via 2.000 destinations dans 29 pays. En mai 2019, la compagnie a acheté les entreprises Eurolines et Isilines.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.