Turquie: l'accident d'hélicoptère est survenu à cause du "mauvais temps"

Chargement en cours
Des équipes de secours sur les lieux d'un accident d'hélicoptère militaire, le 4 mars 2021 près de la ville de Bitlis, dans l'est de la Turquie
Des équipes de secours sur les lieux d'un accident d'hélicoptère militaire, le 4 mars 2021 près de la ville de Bitlis, dans l'est de la Turquie
1/2
© AFP, -, IHLAS NEWS AGENCY

, publié le vendredi 05 mars 2021 à 10h35

L'accident d'hélicoptère militaire qui a fait onze morts, dont un officier de haut rang, jeudi dans le sud-est de la Turquie serait survenu, selon les premières informations, à cause des mauvaises conditions météorologiques, a annoncé vendredi le ministre turc de la Défense.

"Selon les premières informations et les témoignages, l'accident est survenu à cause des mauvaises conditions météorologiques brusquement changeantes", a déclaré le ministre turc de la Défense Hulusi Akar.

Le ministre a toutefois précisé que la raison exacte de l'accident ne pourrait être annoncée qu'après "une enquête détaillée".

Deux blessés, qui sont dans un état stable, sont toujours à l'hôpital, a ajouté M. Akar.

Le général Osman Erbas, qui commande la huitième armée, figure parmi les morts de l'accident qui s'est produit dans la région de Bitlis (sud-est).

Selon le ministère de la Défense, l'appareil, un Cougar fabriqué par Airbus, a décollé de la ville de Bingöl pour se rendre à Tatvan peu avant 11H00 GMT, puis a disparu des radars une demi-heure plus tard.

Les autorités sont parvenues à localiser le lieu du drame après avoir déployé des drones, un avion de reconnaissance et un autre hélicoptère.

D'après des images diffusées par les chaînes de télévision turques, la région où l'accident s'est produit était baignée dans un épais brouillard.

"Notre douleur est grande", a réagi jeudi soir Ibrahim Kalin, le porte-parole du président Recep Tayyip Erdogan.

Une cérémonie officielle est prévue vendredi après-midi, avec la participation du président turc, pour les funérailles des militaires tués dans l'accident.

L'armée turque mène régulièrement des opérations dans le sud-est de la Turquie contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), un groupe qualifié de "terroriste" par Ankara et ses alliés occidentaux.

En 2017, un hélicoptère militaire, également de type Cougar, s'était écrasé dans la province de Sirnak, frontalière de la Syrie et de l'Irak, faisant 13 morts.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.