Trois morts sur un voilier à La Rochelle : la piste du double meurtre suivi d'un suicide

Trois morts sur un voilier à La Rochelle : la piste du double meurtre suivi d'un suicide
Trois corps, deux hommes et une femme, ont été retrouvés inanimés dans un voilier mardi soir. Un homme a tué le propriétaire du bâteau, son ex-compagne, puis s'est suicidé.

leparisien.fr, publié le mercredi 11 juillet 2018 à 22h41

Les protagonistes étaient engagés dans une relation à trois qui aurait mal tourné.

Un drame a secoué le Vieux-Port de La Rochelle (Charente-Maritime) mardi soir. Alors que le match France-Belgique passe sur toutes les télévisions, des passants entendent des cris suivis de ce qui ressemble à plusieurs coups de feu. Ils préviennent immédiatement les autorités qui découvrent les corps d'une femme et de deux hommes à bord du voilier «Le Ouf», amarré dans le havre d'échouage.

Le procureur de la République de La Rochelle fait état d'un homme, assis à l'arrière du bateau, présentant « une petite tache rougeâtre sur sa chemise au niveau du corps » et d'un autre, « affalé au milieu de la travée centrale avec un trou apparent sur la tempe droite, aux pieds duquel se trouvait un revolver de petit calibre », alors que le corps de la femme « gisait sur le lit dans la cabine ».

Selon nos informations, les protagonistes étaient engagés dans une relation à trois qui aurait mal tourné, l'alcool ingurgité à flot et la jalousie en éléments déclencheurs. Après une violente dispute, un des deux hommes, âgé de 56 ans tue le second (âgé de 55 ans) d'une balle, puis étrangle la femme de 51 ans, avant de se donner la mort, d'après la thèse privilégiée par le parquet. L'enquête est toujours en cours, et des autopsies vont être pratiquées dans les jours prochains.

Le tireur était l'ancien compagnon de la femme

Les témoignages recueillis par le journal Sud-Ouest indiquent que l'auteur du double meurtre était en fait l'ancien compagnon de la femme, et que ce couple avait rencontré Michel, propriétaire du «Ouf», alors que son voilier était habituellement amarré à côté du leur, à un ponton du port des Minimes, à La Rochelle toujours.

Un important dispositif policier a été déployé autour du Vieux-Port aux alentours de 21 heures. Les pompiers ont tenté vainement de réanimer les trois amants. La scène était visible depuis la plupart des restaurants du cours des Dames, au bord du havre d'échouage, mais la plupart des gens présents à l'intérieur ou en terrasse n'ont rien vu ni entendu jusqu'à l'arrivée des secours, et cela en raison de l'animation due au match.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU