Triple infanticide de Mérignac : la mère mise en examen et écrouée

Triple infanticide de Mérignac : la mère mise en examen et écrouée

La mère mise en examen a expliqué avoir empoisonné ses enfants avec des médicaments. (ILLUSTRATION)

A lire aussi

leparisien.fr, publié le samedi 07 avril 2018 à 22h30

Cette infirmière de 42 ans est soupçonnée d'avoir tué ses trois enfants âgés de 5 à 9 ans.

La mère soupçonnée d'avoir tué ses trois enfants de 5, 8 et 9 ans avant de tenter se suicider cette semaine à Mérignac (Gironde) a été mise en examen et placée en détention provisoire ce samedi.

Au terme de sa garde à vue, cette infirmière de 42 ans a été présentée à un juge d'instruction qui l'a mise en examen pour homicides volontaires, avec la circonstance aggravante que les faits ont été commis sur des mineurs de moins de 15 ans. Elle a été placée en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet.

Une cagnotte en ligne pour le père

Selon le parquet, la mère a reconnu les faits lors de sa garde à vue. Elle a expliqué avoir empoisonné ses enfants avec des médicaments, un puissant anesthésiant, « puis les avoir noyés ». La mère avait laissé derrière elle une lettre dans laquelle elle exprimait son « mal-être ».

Le père, un pompier professionnel, qui revenait d'un déplacement de deux jours en Charente, avait découvert mercredi après-midi les corps des trois enfants, deux garçons de 5 et 9 ans et une fille de 8 ans, et son épouse inanimée au domicile familial. Les résultats des autopsies des trois enfants ont confirmé, selon le parquet, que les morts étaient dues « à un syndrome asphyxique ». Des analyses toxicologiques devaient également être pratiquées.

Une cagnotte de solidarité a été mise en place sur internet par les pompiers pour venir en aide au père des trois enfants. Samedi soir, elle s'élevait à plus de 25 000 euros pour plus de 800 contributeurs.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.