Trafic international de cigarettes démantelé en Ile-de-France: 12 personnes mises en examen

Trafic international de cigarettes démantelé en Ile-de-France: 12 personnes mises en examen
Douze personnes ont été récemment mises en examen, soupçonnées d'avoir participé à un trafic international de cigarettes alimentant de nombreux points de vente en Ile-de-France

, publié le mercredi 08 juillet 2020 à 13h53

Douze personnes ont été récemment mises en examen, soupçonnées d'avoir participé à un trafic international de cigarettes alimentant de nombreux points de vente en Ile-de-France, a indiqué le parquet de Nanterre mercredi.

Le réseau "fournissait des cigarettes authentiques et contrefaites importées principalement par transport routier de Pologne et d'Ukraine, à plusieurs grossistes qui alimentaient ensuite de nombreux réseaux de vendeurs à la sauvette sur l'ensemble de la région parisienne", a précisé la procureure de Nanterre Catherine Denis dans un communiqué.

Dix des douze membres du réseau interpellés ont été placés en détention provisoire. Ils sont de nationalité arménienne, biélorusse, ukrainienne et pakistanaise et résident tous dans la région parisienne.

Les points de vente étaient situés notamment dans les quartiers de Châtillon-Montrouge, Barbès, Gare du Nord, la Goutte d'Or, Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), Sarcelles (Val-d'Oise), Pantin (Seine-Sain-Denis), Corbeil-Essonnes (Essonne) et Porte de Montreuil, selon la même source. 

"Les premières estimations de l'activité de ce trafic, dont les importations paraissent s'être accélérées après le confinement, permettent d'évaluer à plusieurs dizaines de millions d'euros les bénéfices réalisés par ce réseau de trafiquants", souligne la procureure.

Une information judiciaire avait été ouverte le 21 novembre 2019 des chefs d'"importation, détention, transport en bande organisée de tabac manufacturé, détention, importation de marchandise contrefaite, blanchiment en bande organisée, aide à l'entrée, au séjour irrégulier d'un étranger en France en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un délit puni de 10 ans d'emprisonnement".

Les interpellations ont eu lieu le 25 mai et le 29 juin. Quelque 33.000 cartouches de cigarettes, d'une valeur marchande à la vente de presque 2 millions d'euros et près de 200.000 euros en espèces ont pu être saisis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.