Thaïlande : un Français condamné à de la prison ferme pour un vol qu'il nie

Thaïlande : un Français condamné à de la prison ferme pour un vol qu'il nie
Bloqué en Thaïlande dans l'attente de son procès en appel, Joyce Martinez est « abasourdi » et « dépassé » par la situation, selon son avocat.

leparisien.fr, publié le vendredi 08 juin 2018 à 21h14

L'entourage de Joyce Martinez, 33 ans, se mobilise pour médiatiser l'affaire. Dans l'attente de son procès en appel, cet artisan-peintre originaire de la région d'Aix-en-Provence est sur le point de manquer la naissance de son enfant.

Le simple fait d'avoir ramassé un sac est-il en train, comme son entourage l'affirme, d'envoyer Joyce Martinez derrière les barreaux ? Ce Français de 33 ans a été condamné mardi à un an de prison ferme en Thaïlande pour un vol qu'il nie avoir commis.

Cet artisan-peintre de Lambesc (Bouches-du-Rhône), près d'Aix-en-Provence, a certes obtenu une audience en appel. Mais celle-ci ne devrait pas avoir lieu avant plusieurs mois, une période durant laquelle il est libre mais sans possibilité de quitter le pays. Or, sa femme est enceinte de huit mois... Ses proches se mobilisent donc pour médiatiser l'affaire. Sur Facebook, un groupe de soutien à son nom rassemblait vendredi soir plus de 1 000 personnes.

Contacté par Le Parisien, Hervé*, un ami, rembobine : « Joyce est parti en avril pour trois semaines. Sa copine a renoncé à ce voyage au dernier moment pour se reposer. Il rejoignait des connaissances sur place, c'est un coin qu'il connaît bien, en grand fan de surf... ».

Une sacoche et 1 200 euros

Les vacances vont cependant prendre une tournure inattendue à Krabi, une station balnéaire aux plages paradisiaques, le 21 avril, trois jours avant son retour prévu. « Il a trouvé une sacoche dans un café, raconte Hervé. Il a regardé à l'intérieur pour voir à qui elle appartenait et il n'a trouvé que de l'argent, l'équivalent de 1 200 euros environ. »

C'est le vol de cette sacoche qui est aujourd'hui reproché à Joyce Martinez, sans antécédent judiciaire, par la justice thaïlandaise. Les caméras de surveillance de l'établissement ont filmé le Français en train de quitter les lieux muni de la besace, des images d'ailleurs transmises aux médias locaux. Mais Hervé rejette l'accusation.

« Personne ne crierait sur tous les toits avoir trouvé une telle somme, cela attirerait de toute évidence les imposteurs ! souligne-t-il. Joyce a appelé un ami expatrié pour lui demander quoi faire. C'est lui qui lui a conseillé de prendre la sacoche avec lui, de rentrer et de surveiller un groupe Facebook d'annonces d'objets perdus, pour voir si quelqu'un se plaignait ».

Il plaide coupable

Joyce Martinez est interpellé quelques jours plus tard. Selon des médias locaux, un Thaïlandais de 30 ans avait alerté la police après s'être rendu compte qu'il avait égaré son sac dans l'établissement et que celui-ci lui a répondu qu'un Occidental était parti avec.

« Dès qu'il lui a parlé, le plaignant a compris qu'il lui devait surtout des remerciements, assure Me Julien Pinelli, un avocat français sollicité par l'entourage de Joyce Martinez. Mon client n'avait pas touché à un centime ! La personne en question a même écrit une lettre pour le disculper. Mais comme en France, cela ne met pas fin à l'action judiciaire pour autant... »

A les croire, les proches du Français avaient cependant l'esprit tranquille en attendant le jugement, le croyant hors de soupçon. Et sont tombés des nues quand il a été condamné, le 5 juin, à deux ans de prison ferme. Une peine divisée par deux, Joyce Martinez ayant plaidé coupable. « C'est son avocat thaïlandais qui lui avait conseillé cette défense, assure Hervé. Cela devait permettre d'apaiser la situation et d'obtenir un jugement plus clément... »

« Abasourdi »

Bloqué en Thaïlande dans l'attente de son procès en appel, Joyce Martinez est « abasourdi » et « dépassé » par la situation, raconte son avocat. « Mais on peut faire confiance à la justice thaïlandaise, ajoute-t-il. Je crois que plusieurs éléments n'ont pas été mis en valeur lors de sa première audience. Nous avons par ailleurs sollicité les autorités consulaires et diplomatiques françaises afin de donner une meilleure représentation de la personnalité de mon client ».

Reste que l'attente est longue, en France, pour ses proches. Notamment pour sa fille de 8 ans, issue d'une première union, et pour sa femme enceinte. L'accouchement du premier enfant du couple est prévu le 13 juillet.

*Le prénom a été changé

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.