Thaïlande: toujours aucune nouvelle des 12 enfants piégés dans une grotte

Chargement en cours
Des secouristes pénètrent le 26 juin 2018 dans la grotte de Tham Luang en Thaïlande à la recherche de douze enfants disparus avec leur entraîneur de football
Des secouristes pénètrent le 26 juin 2018 dans la grotte de Tham Luang en Thaïlande à la recherche de douze enfants disparus avec leur entraîneur de football
1/3
© AFP, Krit Phromsakla Na SAKOLNAKORN, THAI NEWS PIX

AFP, publié le mardi 26 juin 2018 à 13h24

Des centaines de personnes étaient mobilisées mardi pour la troisième journée consécutive dans le nord de la Thaïlande à la recherche d'un groupe de douze enfants et de leur entraîneur de football pris au piège dans une grotte inondée.

Des plongeurs de la marine thaïlandaise se relayaient pour sonder le fond de la grotte dans laquelle l'eau atteint par endroit cinq mètres de haut, en raison des fortes pluies de mousson des derniers jours.

A quelques encâblures de là, installés sur de simples toiles de jute sur le terrain boueux situé près de la frontière avec la Birmanie, les parents des jeunes joueurs de foot se relayaient, eux, pour prier.

"Mon fils, je suis venue ici pour te chercher", promettait la mère de l'un des garçons en pleurs.

"J'ai prié Dieu pour eux mais dans mon cœur je sais qu'ils vont survivre. Ils sont déjà allés dans cette grotte", a raconté le père d'un autre.

Les 12 garçons membres d'une équipe de football, âgés de 11 à 16 ans, seraient entrés dans la grotte de Tham Luang, située dans le district de Mae Sai, après leur entraînement de football samedi.

"C'est une course contre la montre. Mais nous ne paniquons pas", a dit le ministre de l'Intérieur Anupong Paojinda, arrivé sur place mardi.

Tout juste de retour d'un voyage au Royaume-Uni et en France, le chef de la junte Prayut Chan-O-Cha a indiqué qu'il avait demandé la "mobilisation de tous" pour les retrouver vivants. 

   - Barrage contre la montée de l'eau -

La grotte est accessible par un chemin très pentu puis s'étend ensuite sur plusieurs kilomètres de galerie. Les recherches sont menées par trois équipes. L'une s'attelle à l'extérieur à rechercher une autre entrée pour la grotte, puis deux équipes sont à l'intérieur dont une équipe de plongeurs, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Notre équipe est descendue très tôt ce matin et va explorer le fond de la grotte. Il n'y a pas de réseau à l'intérieur donc nous devons attendre que l'équipe remonte", a annoncé sur sa page Facebook la marine thaïlandaise. 

Dans l'après-midi, l'armée a également commencé à construire un barrage pour faire obstacle à l'eau qui descend de la montagne et continue d'arriver dans la grotte, selon un responsable de la région.

Il pleuvait encore sur cette région très reculée du nord de la Thaïlande et d'autres précipitations sont prévues dans les heures qui viennent.

Les premières journées de recherche n'ont pas permis de découvrir la moindre trace du groupe à l'intérieur. Les autorités pensent qu'ils pourraient avoir trouvé refuge un peu plus loin dans cette grotte longue de plusieurs kilomètres, afin d'échapper à la montée des eaux.

C'est une mère de famille qui a donné l'alerte, ne voyant pas revenir son fils samedi soir après l'entraînement de football. Leurs affaires - vélos et chaussures - ont été retrouvées quelques heures plus tard juste à l'entrée de la grotte, située dans un grand parc.

Les recherches ont commencé dès samedi soir mais ont dû être interrompues à cause de la nuit. Entretemps, le niveau de l'eau dans la grotte a fortement monté, rendant les recherches difficiles et nécessitant l'intervention de plongeurs pour passer dans les parties inondées et boueuses.

En 2007, six touristes étrangers et leurs deux guides thaïlandais ont été tués après avoir été emportés par des inondations éclairs dans une grotte du parc national de Khao Sok, dans le sud de la Thaïlande.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU