Tensions à Quimper: forces de l'ordre et pompiers pris à partie

Tensions à Quimper: forces de l'ordre et pompiers pris à partie
Une femme passe à côté d'une carcasse de voiture brûlée le 11 septembre 2019 à Quimper

AFP, publié le mercredi 11 septembre 2019 à 12h54

Plusieurs dizaines de personnes s'en sont pris mardi soir à Quimper à des membres des forces de l'ordre et à des pompiers en intervention, a dénoncé mercredi la préfecture du Finistère.

"A partir de 19h, plusieurs dizaines d'individus ont agressé des pompiers intervenant pour éteindre des feux de véhicules et de poubelles volontairement déclenchés dans le quartier de Kermoysan", indique la préfecture dans un communiqué.

"La police et la gendarmerie, intervenues en renfort pour sécuriser les pompiers dans leur action, ont également été ciblées par ces délinquants", poursuit-elle, ajoutant qu'aucun blessé n'est à déplorer parmi les services de secours et de sécurité. 

Les incendies de poubelles et de voitures auraient été déclenchés à la suite de l'intervention de la police lors d'un "rodéo".

Le maire de Quimper, Ludovic Jolivet (Agir, centre droit), a fait état mercredi matin, lors d'un déplacement dans le quartier, de la présence de "40 ou 50 délinquants énervés par l'intervention de la police lors d'un rodéo", déplorant "de faibles moyens de police" face à eux. "La police a dû se replier pour attendre du renfort", a-t-il regretté.

"Violences inacceptables ce soir #Quimper par quelques dizaines d'individus contre des policiers, pompiers et gendarmes en intervention", avait dénoncé dans la nuit le compte officiel des services de l'Etat dans le département, évoquant des "actes inqualifiables".

La zone de Kermoysan, dans le quartier de Penhars, dans l'ouest de Quimper, est considéré comme un quartier sensible où des caméras de vidéo-surveillance sont en cours d'installation. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.