Tempête dans les Alpes suisses : mort d'au moins six randonneurs à ski

Tempête dans les Alpes suisses : mort d'au moins six randonneurs à ski
Au sommet de la Pigne d'Arolla (Suisse). C'est dans ce secteur que des randonneurs ont été surpris par une tempête (illustration).

leparisien.fr, publié le mardi 01 mai 2018 à 16h28

Le bilan humain d'une tempête survenue dimanche continue d'empirer.

Le bilan de la tempête qui a sévi dimanche dans les Alpes suisses ne cesse d'empirer. Le décès tard lundi soir d'un randonneur italien et ce mardi matin d'une Bulgare ont porté le bilan de ce dramatique accident de montagne à six morts, d'après la police du canton du Valais.

Au total, ce sont 14 randonneurs venant de France, de Suisse, d'Italie et d'Allemagne qui ont été surpris dimanche par une tempête dans le secteur du Pigne d'Arolla (3 796 m). L'alerte a été donnée tôt lundi matin par le gardien d'un refuge, la cabane des Vignettes (3 157 m), que les randonneurs étaient supposés rejoindre dimanche depuis la cabane des Dix (2 928 m).

Surpris par la tempête, ils ont passé la nuit à 3 270 m d'altitude

Sept hélicoptères transportant plusieurs médecins et des guides sauveteurs ont retrouvé les randonneurs lundi, après une nuit passée à 3 270 mètres d'altitude. Parmi eux, un guide italien de 59 ans était déjà mort après une chute. Quatre autres personnes, deux couples d'Italiens, sont décédées d'hypothermie dans les hôpitaux dans lesquels ils ont été acheminés. Et ce mardi, une randonneuse bulgare est à son tour décédée. Trois personnes sont en outre toujours hospitalisées : une Française, un Suisse et une Italienne. Le pronostic vital d'une entre elle est «engagé».

Le trajet entre la cabane des Dix et la cabane des Vignettes est une portion «fréquentée» et «classique» de la randonnée Chamonix (Haute-Savoie) - Zermatt (Suisse), explique Marc, un randonneur passé récemment sur les lieux et contacté par «le Parisien». Il ne présente «pas de difficultés particulières» pour des personnes qui pratiquent la randonnée à ski. «Mais cela reste de la haute montagne. C'est dangereux», précise-t-il.

Marc émet l'hypothèse que le groupe a pu se trouver dans l'impossibilité de poursuivre en raison de la chute mortelle du guide. Mais il s'étonne que ce guide se soit laissé surprendre par la météo. Il s'interroge également sur le fait que l'alerte n'ait été donnée que le lundi matin alors que le groupe était attendu la veille à la cabane des Vignettes.

Deux autres victimes de la tempête Les corps des deux alpinistes, âgés de 21 ans et 22 ans, ont également été retrouvés lundi matin. Selon la police, ils sont probablement morts d'épuisement et de froid. Ils évoluaient un peu plus à l'est que les randonneurs. Ils ont été surpris par le mauvais temps alors qu'ils effectuaient une ascension dans la région du Mönch, à la limite des cantons du Valais et de Berne.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.