Qui est Adrien Guihal, le djihadiste français capturé par les forces kurdes ?

Qui est Adrien Guihal, le djihadiste français capturé par les forces kurdes ?
Adrien Guihal aurait été capturé à Raqqa, dans le nord de la Syrie.

leparisien.fr, publié le jeudi 24 mai 2018 à 22h37

Adrien Guihal, connu sous le nom d'Abou Oussama al-faransi, a prêté sa voix aux revendications de plusieurs attaques de Daech.

Il était l'un des stratèges de la propagande de Daech sur le sol français. Les forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé jeudi avoir capturé à Raqqa, dans le nord de la Syrie, Adrien Guihal, un djihadiste français que les services de renseignement français croyaient mort, selon nos informations.

Né en 1985 dans le 12e arrondissement de Paris, cet homme a été formellement identifié par la DGSI comme la voix des revendications de trois attaques ayant frappé l'Hexagone à l'été 2016. C'est lui qui a vanté les atrocités des « soldats du califat » après le meurtre d'un policier à Magnanville en juin, après l'attentat du 14 juillet à Nice et après l'assassinat du prêtre Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) quelques jours plus tard.

Six mois de prison en 2012 après un projet d'attentat

La radicalisation de celui qui se fait appeler « Abou Oussama » débute dans les années 2000. Converti à l'islam en 2002 et pratiquant à la mosquée de Villiers-sur-Marne, il se rend plusieurs fois en Arabie saoudite (pèlerinage) et en Egypte (études de science religieuse) entre 2004 et 2007. Les services de renseignement le repèrent à cette époque : il est l'émir et l'administrateur du forum Internet radical « Ansar el Haqq ».

En 2008, il est interpellé après avoir fomenté un attentat ciblant les locaux des renseignements généraux à Paris. Condamné en janvier 2012 par le tribunal correctionnel de Paris à une peine de quatre ans avec sursis, il est libéré et placé sous contrôle judiciaire le 16 juin 2012. Il entame alors une vie de garagiste dans le Val-d'Oise, où il fréquente des islamistes. Direction la Syrie trois ans plus tard. En voiture et en compagnie de la bande de garagistes et de Fabien Clain, « la voix de Daech » lors des attentats du 13 novembre 2015.

Portrait d'Adrien Guihal./DR

« C'est le plus dangereux de tous »

Lecture de journal audio, traduction française, commentaires de vidéos.... Guihal est principalement connu des services pour œuvrer au sein des services francophones des médias officiels de Daech, en particulier Al-Hayat media, l'agence Amaq et la radio Al-Bayan.

Avec Macreme Abrougui et Thomas Mayet, Adrien Guilhal est également soupçonné d'avoir joué le rôle donneur d'ordres de Sid Ahmed Ghlam, l'auteur de l'attentat raté de Villejuif en 2015. Il avait reçu des instructions depuis la Syrie pour récupérer des armes et une voiture en Île-de-France.

Au cours de l'enquête sur ce projet, un individu, connaissant le groupe des garagistes, a décrit Guihal comme « le plus radical », « anti-tout », et « toujours habillé en mode militaire ». « C'est Hamza. C'est lui le dirigeant pour moi, assurait cet homme, après l'avoir reconnu sur une photo. Il m'a traité de kouffar (insulte désignant celui qui n'est pas croyant, NDLR) au premier regard. C'est simple, dans l'ordre de dangerosité, je dirais qu'il y a lui et ensuite Macrem (Abrougui, NDLR). Il fait passer le Coran avant tout, même avant les clients. Hamza, c'est le plus dangereux de tous, il n'a pas de cœur. Pour moi, il n'hésiterait pas une seconde à tirer sur quelqu'un. C'est un psychopathe. »

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.