Son hamster refusé à bord, une Américaine le jette dans les toilettes

Son hamster refusé à bord, une Américaine le jette dans les toilettes

leparisien.fr, publié le vendredi 09 février 2018 à 17h34

La jeune femme assure que la compagnie l'a incité à commettre ce terrible geste.

La scène s'est déroulée le 21 novembre dernier mais les médias américains ne s'en sont emparés que ce jeudi : afin de pouvoir monter dans un avion, une Américaine de 21 ans a du jeter son hamster dans les toilettes de l'aéroport de Baltimore. Ce jour là donc, Belen Aldecosea est avec Pebbles, son animal de «soutien émotionnel». Par téléphone, un employé de Spirit Airlines lui avait assuré qu'elle pouvait voler avec son hamster nain. Mais à l'aéroport de Baltimore, accès refusé. «Notre représentant aux réservations a malheureusement mal informé la cliente en lui expliquant qu'un hamster était autorisé en tant qu'animal de soutien émotionnel sur Spirit Airlines», a regretté dans un…

Lire la suite sur Leparisien.fr

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Son hamster refusé à bord, une Américaine le jette dans les toilettes
  • Un geste répugnant et abject qui en dit long sur la bêtise et la cruauté de l'humain...

    avatar
    Dame-Hermeline  (privé) -

    Je crois surtout que cette jeune femme a u réel problème psychologique. Ce n'est certainement pas par hasard qu'elle a demandé à voyager avec son animal de soutien émotionnel et qu'elle a pris au premier degré la remarque d'un agent peut-être énervé par ses questions et qui l'a envoyé aux fraises sans imaginer la portée de sa phrase.
    Et je paie un tour de petits avions à qi me dira en quoi je suis incorrecte. Pénible.

  • C'est de la faute à l'autre.
    Dans une société déresponsabilisée, on s'exonère facilement de sa responsabilité. Pire, on n'a même plus conscience de la portée de ses actes.
    Je ne me vois pas jeter mon animal de compagnie parce qu'un tiers m'aurait incité.
    Quelle inconséquence !!!

    avatar
    Dame-Hermeline  (privé) -

    Je pense qu'elle est réellement irresponsable, au sens médico-légal, s'entend. Le simple fait qu'elle ait besoin d'un animal de soutien émotionnel et qu'elle prenne au pied de la lettre la petite phrase d'un agent excédé le prouve.
    Post correct, merci. Pénible.

  • elle n'est pas bonne en maths : combien de passagers pètent en vol? que vaut un pet de hamster en regard?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]