Sevran : un policier roué de coups tire sur ses assaillants

Sevran : un policier roué de coups tire sur ses assaillants
Un motard de la police, roué de coups, a fait usage de son arme pour se défendre, le 15 juillet 2017 à Sevran.

Orange avec AFP, publié le samedi 15 juillet 2017 à 13h50

La nuit de vendredi à samedi a été agitée en Seine-Saint-Denis. Le quartier Pont-Blanc, à Sevran, a été le théâtre d'affrontements entre policiers et délinquants, qui ont brûlé des poubelles et tendu des guet-apens aux forces de l'ordre.

L'un des fonctionnaires, attaqué à la barre de fer, a fait usage de son arme pour se protéger, blessant un de ses assaillants, rapporte Le Parisien samedi 15 juillet.


Dans la soirée, des poubelles ont été incendiées près du collège, et les policiers arrivés sur place accueillis à jets de pierre. Débordés, les fonctionnaires ont dû appeler des renforts. Un peu plus loin, explique Le Parisien, deux motards de la police sont attaqués. L'un d'eux tombe à terre, avant d'être roué de coup. Des riverains ont aperçu dans le quartier des jeunes gens armés de barres de fer. Le policier roué de coups aurait alors fait usage de son arme pour se défendre. Un jeune a été blessé au bas-ventre, probablement par un tir, croit savoir Le Parisien. Hospitalisé, son pronostic vital n'est pas engagé, a rapporté une source proche de l'affaire, citée par le quotidien local.

L'inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie, comme à chaque fois qu'un policier fait usage de son arme.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
110 commentaires - Sevran : un policier roué de coups tire sur ses assaillants
  • Il ne l'a que blessé c'est bien dommmmmmmmmage

  • Soutien au policier, mépris à l'agresseur

  • c est de pire en pire voila le resultat d'années de laxisme , la justice a mis cette pagaille

  • Réaction tardive mais imposée par les directives qui n'autorisent l'utilisation de son arme qu'à l'ultime instant, juste avant de recevoir le coup fatal...Quant à la sanction de la Justice, elle sera encore clémente car les jeunes sont dans le désarroi et donc excusables de toutes exactions. Quant au policier, heureusement qu'il n'a fait que blesser ce pauvre malheureux, sinon c'était la guillotine....

  • On peut comprendre le policier .... n'est ce pas ? .... 8 tirs, je trouve même qu'il a gardé plus de sang froid qu'il n'eut fallu.