Seine-Saint-Denis : un lance-roquettes saisi dans un immeuble

Seine-Saint-Denis : un lance-roquettes saisi dans un immeuble
Un brassard de police (illustration)

, publié le jeudi 01 novembre 2018 à 23h00

Un lance-roquettes antichar, arme de guerre particulièrement puissante, a été trouvée dans un sous-sol d'un immeuble.

Ce n'est pas une première, mais une telle découverte demeure rare et soulève de nombreuses questions. Dans la soirée de mercredi 31 octobre, au sein d'un immeuble de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), des policiers ont saisi un lance-roquettes antichar de type RPG-18. Aucune munition n'a été trouvée, rapporte Le Point. Par conséquent, l'arme était "inutilisable en l'état", selon une source proche de l'enquête citée par Le Parisien.



Cette arme militaire est extrêmement puissante. Capable d'atteindre une cible blindée à 200 mètres de distance, elle est couramment utilisée sur la plupart des zones de guerre depuis les années 70.



D'après l'hebdomadaire, les policiers ont mis la main sur ce matériel grâce au signalement d'un témoin. Selon une source proche du dossier, l'immeuble en question ne se trouve pourtant pas dans l'une des cités les plus actives en matière de trafic de stupéfiants. Une enquête a été ouverte afin de déterminer la provenance et le parcours du lance-roquettes.

Ce n'est pas la première fois que les autorités tombent sur du matériel militaire de ce genre. Fin août, un lance-roquettes avait déjà été trouvé dans un pavillon à Saint-Denis, rappelle Le Point. L'hebdomadaire avait aussi révélé la découverte de grenades antichars dans une cité marseillaise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.