Seine-Maritime : une ado de 13 ans se suicide, soupçons de harcèlement

Seine-Maritime : une ado de 13 ans se suicide, soupçons de harcèlement
Le jeune fille aurait reçu des SMS menaçants quelques minutes avant le drame, a assuré le 11 mars 2017 Paris-Normandie. (photo d'illustration)

, publié le dimanche 12 mars 2017 à 12h05

Une enquête a été ouverte samedi 11 mars, après le suicide d'une adolescente de 13 ans qui s'est jetée du 7e étage de son immeuble au Grand-Quevilly, près de Rouen, a rapporté Le Parisien. Les policiers soupçonnent un cas de harcèlement.



La jeune fille est décédée vendredi soir à l'hôpital, des suites de ses blessures. Peu avant 20h, ce soir-là, l'adolescente reçoit "des SMS sur son portable de la part d'une ou plusieurs camarades, comme quoi des informations compromettantes seraient diffusées, on imagine sur les réseaux sociaux, a révélé une source policière, citée par Paris-Normandie. Quelques instants après, sa mère reçoit à son tour sur son téléphone des captures d'écran sur lesquelles étaient indiqué qu'elle aurait bientôt une 'drôle de surprise'." La maman aurait demandé des explications à sa fille, qui, après coup, se rend dans sa chambre et saute dans le vide.

Les enquêteurs privilégient la piste du harcèlement, d'une "rivalité entre filles", selon une source judiciaire citée par Le Parisien.

Le 27 février, un adolescent de 14 ans s'était lui aussi défenestré depuis le 13e étage de son immeuble, dans la commune voisine de Canteleu. Des proches du garçon avait évoqué un possible harcèlement scolaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.