Saint-Brieuc : il retape son appartement et découvre un surprenant trésor

Saint-Brieuc : il retape son appartement et découvre un surprenant trésor ©Panoramic

, publié le mardi 01 octobre 2019 à 19h20

Ouest-France raconte la fausse joie qu'a vécue un habitant de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). Il a découvert chez lui un trésor de 72 900...francs.

Un magot dont il ne peut pas profiter.

Un homme vient de vivre un ascenseur émotionnel assez déroutant. Selon les informations du quotidien Ouest-France, un trentenaire prénommé Ivory vivant à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) a découvert il y a deux semaines par hasard un trésor caché chez lui. C'est au détour d'une simple rénovation de son appartement qu'il a mis la main sur le jackpot. « Alors que je travaillais à l'étage pour pouvoir mettre des fenêtres dans des sous-pentes, des billets cachés entre la laine de verre et le contre-plaqué, commencent à tomber à mes pieds par dizaines. Cela n'arrêtait pas de tomber, j'hallucinais », raconte-t-il.

C'est d'abord l'euphorie qui s'empare de l'homme. Il commence à compter le total des gains qu'il vient de gagner : 61 billets de 500, 209 de 200 et 6 de 100. Malheureusement pour lui, tout ce magot est... en franc ! Il se retrouve avec 72 900 francs en poche. « Sur le moment j'étais surpris, heureux de ma découverte et c'est à froid que j'ai réalisé que c'était des francs et que je ne pouvais plus les échanger depuis 2012 », regrette-t-il.

Refoulé par les collectionneurs

Ivory tente toujours de trouver un moyen de récupérer une partie du butin. « Je n'ai pas encore été voir la Banque de France, étant donné qu'on ne peut plus les échanger. On a pensé à les vendre à des collectionneurs, mais j'ai appris qu'ils s'intéressaient surtout à certains numéros », explique-t-il à Ouest-France.


tL'objectif reste désormais de savoir d'où viennent ces fameux billets. En très bon état, ils sont datés des années 90. « Avec ma compagne, nous avons pensé à des billets volés, qui auraient été cachés par les auteurs d'un hold-up », suppose Ivory. « Il y a l'historique complet des propriétaires, peut-être que l'on pourrait retrouver la personne qui a caché ce trésor. Mais pas sûr qu'elle soit intéressée car, aujourd'hui, ce sont juste des bouts de papier. »

En attendant de retrouver la trace du propriétaire originel, le trentenaire cherche à trouver une utilité à ce trésor inutilisable. « Je me suis dit qu'au pire des cas, je pourrais tapisser mes nouvelles toilettes avec », ironise-t-il.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.