Faits divers

Rixe mortelle dans la Drôme : les habitants de Crépol sous le choc après le décès d’un adolescent

Alors que Thomas, un jeune âgé de 16 ans, est mort après avoir été blessé à l’arme blanche lors d’une fête, samedi 18 novembre, les habitants de la commune parlent d’un drame "inconcevable", indique TF1.

Deux jours après le drame, l’émotion est palpable à Crépol. Samedi 18 novembre, Thomas, un adolescent âgé de 16 ans, a perdu la vie lors d‘une rixe entre un groupe d’individus et le service de sécurité. Une rixe survenue durant un bal organisé dans la salle de fêtes de la commune drômoise.

"J'ai vu de grosses flaques de sang, un videur qui s'est fait trancher les doigts et le poignet", a ainsi témoigné l’un des participants auprès de TF1, dimanche. Il évoque "les pires sensations du monde" après avoir assisté à cette scène d’horreur et l’un de ses amis a dû "recevoir un massage cardiaque".

"Ils ont commencé à attaquer un peu tout le monde"

Lundi 20 novembre, sur RTL, Hugo, un ami de la victime, a raconté avoir vu son ami se faire tuer sous ses yeux : "J'étais vers l'entrée et puis j'ai vu Thomas qui s'est fait planter dans le cœur et dans la gorge". Selon lui, les agresseurs sont venus expressément pour semer le trouble : "Le bal se passait bien, ils ont sorti des couteaux et puis ils s'en sont pris à des gens. Ils ont commencé à attaquer un peu tout le monde".

Dans la commune habitée par un peu plus de 500 habitants, tout le monde est sous le choc. "Aller faire la fête et perdre un copain gratuitement, pour eux, c'est inconcevable", a déploré une mère de famille au micro de TF1. Pour Hugo, les coupables seraient originaires de Romans-sur-Isère, ville située à une vingtaine de kilomètres au sud de Crépol. Une piste pour l’heure non confirmée par les autorités. Alors qu’une enquête pour "homicide et tentative d'homicide en bande organisée" a été ouverte, aucun auteur présumé n’a encore été interpellé.

publié le 20 novembre à 09h45, Théo Rampazzo, 6Medias

Liens commerciaux