Reims : un centre aéré fait polémique en déconseillant les jupes aux petites filles

Reims : un centre aéré fait polémique en déconseillant les jupes aux petites filles©Google Street View

6Medias, publié le vendredi 22 juillet 2016 à 15h00

Un centre d'animation de Reims a distribué lundi aux parents une note leur demandant d'éviter de faire porter une jupe à leurs filles, pour notamment éviter des "comportements déplacés" de la part de certains garçons.

C'est une mère de famille dont la fillette fréquente le centre de loisirs des Trois Piliers de Reims (Marne) qui a déclenché une polémique en partageant sur les réseaux sociaux une note donnée par la direction du centre. Celle-ci demande aux parents d'adapter la tenue de leurs filles en leur mettant "soit des shorts et des pantalons" ou de mettre "un short sous leur jupe" pour qu'elles puissent avoir "une meilleure mobilité pour les activités" et également car "des enfants de 10 à 12 ans peuvent avoir un comportement déplacé avec une petite fille dont la jupe se soulèverait".

Une situation qui a suscité de nombreuses réactions de parents estimant que ce n'est pas à eux d'adapter la tenue de leurs enfants mais aux équipes d'encadrement de surveiller et sensibiliser les enfants sur des gestes déplacés. Le centre a admis avoir fait preuve de "maladresse" en rédigeant cette note et tient à s'excuser auprès des parents qui ont pu être choqués. La direction a toutefois précisé que l'équipe éducative avait fait son travail en évoquant ce sujet avec les enfants lors d'un point fait à la fin de chaque journée.

Interrogée par L'Obs, la directrice générale des maisons de quartier de Reims précise "qu'aucun comportement indélicat n'a été repéré, mais quelques réflexions de gamins. Cette notion de respect mutuel et de droit à chacun de s'habiller comme il le souhaite, sans pour autant être jugé, a aussitôt été reprise en discussion avec les enfants". Elle a également reçu toutes les familles qui en éprouvaient le besoin afin de leur fournir les explications nécessaires.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU