Quatre incarcérations dans un vaste réseau de culture de canabis "indoor"

Quatre incarcérations dans un vaste réseau de culture de canabis "indoor"
Quatre hommes ont été écroués après une vaste opération visant trois magasins spécialisés dans la culture de cannabis "indoor" dans l'Aube et la Marne

, publié le vendredi 26 juin 2020 à 22h04

Quatre hommes âgés de 39 à 51 ans ont été écroués vendredi après une vaste opération ayant visé trois magasins spécialisés dans la culture de cannabis "indoor" dans l'Aube et la Marne, a annoncé le parquet de Troyes. 

Mardi matin, une vaste opération de police judiciaire menée par plus de 200 gendarmes et policiers de la Marne et de l'Aube a visé les gérants et employés de trois magasins situés dans les agglomérations de Reims et de Troyes, ainsi que plus d'une centaine de clients "jardiniers", a annoncé dans un communiqué Sophie Macquart-Moulin, procureur de la République de Troyes.

Ces magasins étaient spécialisés "dans la vente de matériels et produits destinés à la culture hydroponique (culture de plantes réalisée sur un substrat neutre et inerte), susceptible d'être utilisée pour la culture de cannabis".

Dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en novembre "des chefs de production, acquisition, détention, transport et offre ou cession de stupéfiants", les investigations ont permis de démontrer "que l'activité de ces magasins concernait de manière quasi exclusive la fourniture de matériels, de produits et de conseils destinés à la production +indoor+ de cannabis auprès de clients dont nombre étaient déjà connus de la justice (...)".

"Cette opération a occasionné plus d'une centaine de perquisitions et permis le placement en garde à vue de 14 individus, la saisie d'environ 950 pieds de cannabis et de près de 4 kg d'herbe de cannabis sèche, ainsi que de plusieurs armes de poing et armes longues", ajoute le communiqué.

Jeudi, un premier mis en cause, un homme âgé de 47 ans, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Par ailleurs, 26 autres mis en cause ont été convoqués devant le tribunal correctionnel de Troyes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.