Pyrénées-Orientales : un soldat de l'opération Sentinelle se suicide avec son arme de dotation

Pyrénées-Orientales : un soldat de l'opération Sentinelle se suicide avec son arme de dotation
Une enquête a été ouverte pour déterminer les raisons de son geste. (Illustration)
A lire aussi

leparisien.fr, publié le lundi 07 mai 2018 à 17h29

Le militaire de 25 ans a mis fin à ses jours sur un péage d'autoroute.

Un militaire déployé dans le cadre de l'opération Sentinelle a mis fin à ses jours dimanche soir, dans les Pyrénées-Orientales, selon Europe 1. Le soldat de 25 ans appartenait au 2e régiment d'infanterie. Il se serait suicidé avec son fusil Famas, sur un péage de l'autoroute A9, près de la frontière espagnole. Le soldat, dont la nationalité étrangère n'a pas été précisée, faisait partie depuis 2014 du 2e régiment étranger d'infanterie, un régiment basé à Nîmes. Une enquête a été ouverte pour déterminer les raisons de son geste.

En septembre dernier, un militaire de l'opération Sentinelle s'était également suicidé avec son arme de service, dans les Alpes-Maritimes.

L'opération Sentinelle a été déployée sur le territoire au lendemain des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015, pour faire face à la menace terroriste.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.