Pyrénées-Orientales : un ancien professeur de conservatoire soupçonné d'agressions sexuelles sur des mineures

Pyrénées-Orientales : un ancien professeur de conservatoire soupçonné d'agressions sexuelles sur des mineures
Un gendarme à Arras, le 9 janvier 2014.

, publié le mardi 03 décembre 2019 à 13h41

Environ 500 enfants ont été amenés à fréquenter ce professeur.

Un ancien professeur du conservatoire de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, est visé par huit plaintes pour des agressions sexuelles sur des mineures, rapporte lundi 2 décembre France Bleu Roussillon. D'anciennes élèves l'accusent de gestes déplacés lors de cours de musique et de solfège.

Placé en garde à vue le 23 juillet dernier, ce quadragénaire a été mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans et placé sous contrôle judiciaire.


Enseignant dans l'établissement de 2011 à 2017, les premiers signalements le concernant remontent à 2017. "À ce moment-là, il n'y avait encore aucune plainte devant la justice, indique à France Bleu le directeur du conservatoire, Daniel Tosi. Mais nous avons pris l'affaire très au sérieux. Nous avons poussé ce professeur vers la sortie et un signalement a été fait au procureur."

Depuis, les gendarmes tentent de reconstituer le puzzle et de recenser les éventuelles victimes. Un travail laborieux, le suspect ayant également enseigné dans le cadre de classes à horaires aménagés musique (Cham) de l'Éducation nationale. "Environ 500 enfants ont été amenés à fréquenter ce professeur", selon M. Tosi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.