Pyrénées-Atlantiques : une élève déclenche un fumigène en classe, cinq collégiens à l'hôpital

Pyrénées-Atlantiques : une élève déclenche un fumigène en classe, cinq collégiens à l'hôpital
Treize élèves et l'enseignante ont été pris en charge sur place par les pompiers, mais cinq élèves, plus sérieusement incommodés, ont été conduits à l'hôpital. (Illustration)

leparisien.fr, publié le lundi 07 mai 2018 à 19h45

La classe a été évacuée rapidement, mais, dix minutes après, plusieurs élèves se sont mis à tousser.

Cinq collégiens ont été hospitalisés lundi après-midi à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques), sans que leur état ne soit jugé inquiétant, et une quinzaine d'autres ont été incommodés par un «fumigène artisanal» déclenché en classe par une élève.

Vers 15h30, l'adolescente de 14 ans a déclenché en classe de technologie le fumigène qu'elle avait réalisé elle-même, sans autre mobile apparent a priori que de l'avoir vu sur internet et la curiosité de «voir ce que cela faisait». Devant la fumée et l'odeur dégagées, l'enseignante a immédiatement ouvert les fenêtres puis fait évacuer la classe. «Certains avaient mal aux poumons et une élève a ressenti l'apparition de plaques sur les bras», a expliqué le professeur au site internet de la République des Pyrénées.

Treize élèves et l'enseignante ont été pris en charge sur place par les pompiers, mais cinq élèves, plus sérieusement incommodés, ont été conduits vers les hôpitaux de Pau et Oloron pour être examinés. Leur état n'inspirait en fin de journée pas d'inquiétude, a précisé le parquet de Pau.

Une enquête a été ouverte pour blessure involontaire et violation manifestement délibérée d'une obligation de prudence, et confiée à la gendarmerie d'Oloron. L'adolescente à l'origine de l'incident a été entendue par les gendarmes et laissée en liberté.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.