Prise d'otages dans un supermarché à Los Angeles: un mort

Prise d'otages dans un supermarché à Los Angeles: un mort
Des policiers et des pompiers de Los Angeles près du supermarché Trader Joe's, lieu d'une prise d'otages dans le quartier de Silver Lake le 21 juillet 2018

AFP, publié le dimanche 22 juillet 2018 à 12h34

Un homme armé a pris des clients et employés d'un supermarché en otages samedi à Los Angeles, provoquant une fusillade qui a fait un mort, avant de se rendre, à indiqué la police.

L'homme avait auparavant été "impliqué dans une dispute familiale, au cours de laquelle il a tiré sur sa grand-mère et une autre femme", a indiqué à la presse le sergent Barry Montgomery de la police de Los Angeles.

"Le suspect a quitté les lieux avec le véhicule de sa grand-mère, prenant la femme victime avec lui" et est entré dans le supermarché Trader Joe's dans le quartier de Silver Lake, a-t-il poursuivi.

Alors que la police le poursuivait, l'homme a "tiré sur les officiers à plusieurs reprises", ce qui a provoqué une fusillade près de Trader Joe's, a déclaré le chef de la police de Los Angeles Michel Moore aux journalistes.

"A l'intérieur du magasin, une jeune femme a été tuée par balle", a indiqué Michel Moore. Selon les médias, il s'agit d'une employée nommée Melyda Corado. Il n'était pas clair si la victime a été tuée par le preneur d'otages ou lors des échanges de coups de feu avec la police.

Le suspect a pris "de nombreuses victimes en otages, des citoyens comme des employés du magasin", selon Michel Moore. Ils ont été libérés séparément par le preneur d'otages et par les policiers.

Trois heures après le début du drame, et après des négociations, le preneur d'otages "s'est menotté lui-même, est sorti et s'est rendu", selon le chef de la police. Il avait été blessé au bras dans la fusillade, selon le maire de Los Angeles Eric Garcetti.

"Les balles volaient partout, devant le magasin et sur le parking", a raconté un témoin Don Kohles, cité par le Los Angeles Times.

Le président américain Donald Trump avait déclaré dans un tweet qu'il "suivait de très près la possible prise d'otages à Los Angeles".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU