Faits divers

Pierre Palmade : pas de traitement de faveur pour l’humoriste, la promesse de la procureure

© Wyters Alban/ABACA

Placé en garde à vue dans le cadre de l’accident de la route en Seine-et-Marne dans lequel il est impliqué, Pierre Palmade ne bénéficiera pas de traitement de faveur, d’après Laure Beccuau, procureure de Paris, sur l’antenne de RTL, jeudi 16 février.

Un Français comme un autre. C’est dans cette perspective que Pierre Palmade devrait être traité et jugé pour l’accident de circulation dans lequel il est impliqué. Accident survenu vendredi 10 février, en Seine-et-Marne, et qui a provoqué la perte du bébé d’une femme enceinte, qui circulait à bord d’un autre véhicule, accompagnée d’un homme de 38 ans et d’un enfant de 6 ans, toujours en réanimation. Invitée à prendre la parole sur l’antenne de RTL, jeudi 16 février, la procureure de Paris, Laure Beccuau, a tenu à rappeler que le comédien de 54 ans ne bénéficiera pas de traitement de faveur, peu importe sa popularité.

“Bien sûr qu'il sera jugé comme n'importe quel Français, assure Laure Beccuau. Il n'y a absolument aucun traitement de faveur au regard du produit utilisé ou de la personnalité qui pourrait être concernée par cet usage de produits stupéfiants.” Sous l’emprise de la cocaïne lors de la collision, Pierre Palmade pourrait être mis en examen pour blessures involontaires, voire pour homicides selon l’évolution de l’état de santé des victimes, à l’issue de sa garde à vue.

La cocaïne de plus en plus présente

La procureure de Paris a également insisté sur la consommation de drogue, notamment la cocaïne, qui se propage sur le territoire : "La présence de la cocaïne sur le territoire parisien, mais plus largement sur le ressort national, devient de plus en plus importante”. Le cas de Pierre Palmade permettrait d'insister sur la dangerosité de la drogue au volant devant un tribunal et d’envoyer un message à ce sujet.

En attendant un éventuel jugement, Pierre Palmade est, pour l’heure, entendu par la police dans le cadre de sa garde à vue. Concernant les victimes de l’accident, si la femme qui a perdu son bébé est tirée d’affaire, l’homme et son fils sont toujours en réanimation même si leur état de santé s’améliore, selon les confidences de proches à BFMTV.

publié le 16 février à 10h33, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux