Perpignan : un homme interpellé après des tirs de kalachnikov à proximité d'écoles

Perpignan : un homme interpellé après des tirs de kalachnikov à proximité d'écoles
Un policier à Paris, le 14 novembre 2015.

, publié le lundi 14 septembre 2020 à 13h56

Les écoles n'étaient pas visées, selon les enquêteurs, mais les élèves ont tout de même été mis à l'abri.

Un homme a été interpellé lundi 14 septembre, soupçonné d'être impliqué dans des tirs à proximité de deux écoles du centre de Perpignan, qui ont été sécurisées, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Selon la même source, les faits ont débuté peu avant 9h, un individu aurait tiré en l'air "avec une arme de guerre de type kalachnikov", puis aurait pris la fuite en voiture avec deux autres personnes. Selon les premiers éléments de l'enquête, les écoles n'étaient pas visées par les tirs.


Alertée par des témoins, la police a ensuite pris en chasse le véhicule qui a ensuite été retrouvé abandonné dans le centre historique, à proximité du Palais des Rois de Majorque. Deux écoles du secteurs ont alors été sécurisées par la police municipale, les élèves ont été confinés dans leur établissement plusieurs dizaines de minutes, a-t-on précisé.


"L'événement a été de courte durée, mais de suite, on a fait entrer les élèves dans la cour et dans les classes, a expliqué à l'Indépendant le président du conseil d'administration de l'école Sainte-Thérèse de l'enfant Jésus, Jean Calvo. Ils ont été descendus à la chapelle, barricadés sous les tables, et les rideaux des salles de classe ont été tirés pour conserver l'obscurité la plus totale à l'intérieur"

Un suspect a été arrêté vers 9h30 et le dispositif de sécurisation des écoles a pu être levé. Deux individus étaient activement recherchés par la police lundi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.