Pau: la police municipale va faire payer aux ivrognes leurs "frais de transport"

Pau: la police municipale va faire payer aux ivrognes leurs "frais de transport"

La ville de Pau va facturer aux personnes interpellées sur la voie publique en état d'ivresse le coût de leur transport par la police municipale, sous la forme d'une amende de 120 euros, a-t-on appris mercredi auprès de la ...

AFP, publié le mercredi 28 mars 2018 à 12h49

La ville de Pau va facturer aux personnes interpellées sur la voie publique en état d'ivresse le coût de leur transport par la police municipale, sous la forme d'une amende de 120 euros, a-t-on appris mercredi auprès de la municipalité.

Cette décision a été validée lundi soir par une délibération du conseil municipal "prise conformément au code de la santé publique qui prévoit qu'une personne trouvée en état d'ivresse dans les lieux publics est, par mesure de police, conduite à ses frais dans les locaux adéquats pour y être retenue jusqu'à avoir recouvré la raison", a expliqué à l'AFP Marc Cabane, adjoint à la sécurité, confirmant une information de Sud Ouest.

Cette amende, applicable à partir du 1er mai, correspond au "coût de transport de la personne interpellée" et s'ajoutera à la contravention de 2e classe prévue en cas d'ivresse sur la voie publique, qui peut aller jusqu'à 150 euros.

Selon l'estimation de la municipalité, sur le territoire de Pau, 150 personnes en moyenne sont interpellées chaque année en état d'ébriété par la seule police municipale.

Chaque interpellation mobilise une patrouille d'au moins deux fonctionnaires sur une durée moyenne de trois heures: ils doivent accompagner ces ivrognes aux urgences de l'hôpital de Pau pour un examen médical puis, si leur état ne nécessite pas une hospitalisation, les policiers doivent les placer en cellule de dégrisement.

Un coût pour le contribuable évalué à 120 euros en moyenne par la municipalité, qui espère que cette mesure sera dissuasive et permettra plus largement de lutter contre les incivilités.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
17 commentaires - Pau: la police municipale va faire payer aux ivrognes leurs "frais de transport"
  • 120 euros pour deux fonctionnaires pendant 3 heures plus un déplacement en véhicule et autres frais : ce n'est vraiment pas cher !!!
    Ils sont très mal payés ces fonctionnaires.

  • 120 euros plus 150 euros ! : voilà qui devrait calmer les ardeurs poivrotes de quelques ivrognes ... Il est vrai que les menaces de toucher au porte-monnaie ramènent toujours vers le bon sens et font réfléchir.

    Bonjour Nazca, pourquoi j'ai quelques doutes sur l'efficacité de la mesure ? L'alcolisme relève davantage de la médecine... et même de la psychiatrie !

  • On est loin de l'époque où à la campagne les pompiers étaient municipaux, et régulièrement enrôlés chez moi pour ramener à la maison les aînés qui avaient trop bu lors du repas des anciens... gratuitement, bien sûr. Depuis que les pompiers sont départementaux et non plus municipaux, la pratique s'est bien sûr arrêtée.

  • J'oubliai dans l'audition il faut faire ressortir dans quels bars l'ivrogne a bu et faire fermer les bistrots en cause avec une sanction à la clé pour le tenancier !

  • Voilà le genre de personne qui n'a rien à faire aux urgences si seulement on pouvait avoir un médecin généraliste à disposition !
    Bonne idée de faire payer le transport mais il faudrait aussi compter les heures policiers passées avec cet individu jusqu'à son placement en dégrisement et aussi compter le nettoyage de la voiture le cas échéant !