«Pas assez de morts dans les attentats» : un jeune homme condamné à six mois de prison avec sursis

«Pas assez de morts dans les attentats» : un jeune homme condamné à six mois de prison avec sursis

Trois personnes ont trouvé la mort vendredi 24 mars dans l'attaque de ce supermarché de Trèbes (Aude).

leparisien.fr, publié le vendredi 30 mars 2018 à 20h21

Le jeune homme de 18 ans, interpellé à Narbonne, s'était réjoui des attaques sur son compte Facebook, dans plusieurs posts successifs.

C'est le troisième procès en comparution immédiate pour «apologie du terrorisme» après les attaques de vendredi dernier dans l'Aude. Un jeune homme, qui avait regretté sur les réseaux sociaux «qu'il n'y ait pas assez de morts» a été condamné vendredi à six mois de prison avec sursis, par le tribunal correctionnel de Carcassonne.

Ce jeune homme de 18 ans, qui avait également proclamé son soutien à l'État islamique, interpellé mercredi à Narbonne, s'était réjoui sur son compte Facebook, dans plusieurs posts successifs, des attentats de Carcassonne et Trèbes, qui ont fait quatre morts et trois blessés.

LIRE AUSSI >Attentats dans l'Aude : une onde de choc

Le parquet avait requis un an de prison, dont six mois avec sursis, et un mandat de dépôt à l'issue de l'audience. Le tribunal l'a finalement condamné à six mois de prison avec sursis, avec une mise à l'épreuve pendant trois ans, et obligation de soin, de travail ou de formation.

Il voulait «faire l'intéressant»À la barre, le jeune homme, jugé selon la procédure de comparution immédiate pour «apologie du terrorisme», a motivé son geste en expliquant qu'il voulait «faire l'intéressant». «J'ai posté cela pour que les gens me rappellent [...] J'aime que l'on me porte de l'attention», a-t-il déclaré. Selon la procureure de la République de Carcassonne, Florence Galtier, il avait publié ces posts samedi, au lendemain de l'attaque, et mercredi, le jour de son interpellation.

LIRE AUSSI >Attentats dans l'Aude : dernier adieu à Jean, Hervé, Arnaud et Christian

L'ancien candidat France Insoumise, ravi qu'un gendarme ait été tué, avait été condamné à un an de prison avec sursis. La militante végane se réjouissant de la mort d'un boucher a écopé jeudi d'une peine de sept mois avec sursis.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.