Paris : une patrouille de police victime d'un guet-apens

Paris : une patrouille de police victime d'un guet-apens

Des policiers ont été pris à partie le 23 novembre 2017 à Paris. (photo d'illustration)

Orange avec AFP, publié le vendredi 24 novembre 2017 à 18h25

Une patrouille de police a été attaquée dans la nuit de mercredi à jeudi par un groupe de jeunes après un banal contrôle policier dans le XIVe arrondissement de Paris, rapporte Le Parisien vendredi 24 novembre.

Tout a commencé par le contrôle du conducteur d'un scooter, dans une rue piétonne à proximité du parc Montsouris. Les fonctionnaires de police sont alors visés par des projectiles lancés depuis les fenêtres des immeubles alentour et font appel à une des renforts, explique Le Parisien.

Quand la voiture de police arrive en soutien, elle se retrouve confrontée à une jeune homme qui leur barre l'accès à la rue. La situation dégénère un peu plus quand les policiers sortent du véhicule : ils sont alors pris à partie par des jeunes gens agressifs et doivent faire usage de gaz lacrymogène.

Quand l'un des assaillants arrache un potelet métallique de mobilier urbain et frappe un policier à la tête, les fonctionnaires sont obligés de se réfugier dans leurs véhicules. Les coups continuent de pleuvoir sur les voitures des forces de l'ordre.

Un jeune homme de 21 ans a été interpellé par les policier de la brigade anti-criminalité et placé en garde à vue. Il a été relâché 6 heures plus tard, faute de preuves, selon Le Parisien. Le policier touché à la tête a été soigné par les pompiers puis placé en observation à l'hôpital.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
115 commentaires - Paris : une patrouille de police victime d'un guet-apens
  • Il faut faire intervenir la Légion, pour protéger nos policiers, qui protègent nos pompiers qui eux sauvent des vies...
    Sans rire,
    jusqu'où va-t-on descendre ?

  • ou est l'état de droit dont on nous rebat les oreilles,depuis des années ,dans la langue de bois ! bien sur a l'abris de l'action répressive ,,le laxisme de la justice n'est plus a prouver après cet acte ,,,mais va t on bientôt aussi nous interdire ,,,"la pensée"

  • L'ordre et l'instruction, deux institutions à bannir pour ceux qui souhaitent instaurer l'autoritarisme dans tous les domaines de notre société pour s'octroyer un droit d'ingérence dans nos institutions afin de réduire et restreindre nos droits et libertés ?

  • les caméras servent à quoi !!!!! au vue de ces actes et le témoignage de tous les policiers présent ,si leur paroles ne vaut rien où va-t-on !! les juges sont complètement à côté de la réalité des faits !!!! on comprend la démotivation de nos policiers !!!!!!! fasse à de tel fait !!!! pauvre france !

  • L'ordre et l'instruction, deux institutions à détruire pour ceux qui souhaitent affaiblir notre société afin d'y installer leur autoritarisme

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]