Paris : une femme défigurée à coups de couteau

Paris : une femme défigurée à coups de couteau

La victime a porté plainte au commissariat du 15e arrondissement. (En photo : le commissariat de Vincennes le 5 mars 2012.)

Orange avec AFP, publié le mardi 01 août 2017 à 12h41

La victime a été attaquée la semaine dernière par un homme qui a tenté de l'embrasser avant de la blesser au visage, rapporte Le Parisien.

Les policiers du 15e arrondissement de la capitale recherchent toujours les agresseurs d'une femme blessée il y a une semaine, rapporte le quotidien local dans son édition du mardi 1er août.





Mardi 25 juillet, vers 22h00, dans la paisible rue de Javel à Paris (15e arrondissement), une femme est abordée par deux hommes. "L'un d'eux glisse qu'elle lui plaît et tente de l'embrasser en lui tenant le bras, rapporte Le Parisien. La victime lui donne un coup de poing pour le faire lâcher prise. L'agresseur sort un couteau et lui taillade le visage". Dans la bousculade, son sac, "qui contenait une forte somme d'argent", lui est dérobé.

La victime parvient alors à se réfugier dans un café et les deux hommes prennent la fuite. Elle est ensuite conduite à l'hôpital, où vingt points de suture lui sont posés. Elle a porté plainte au commissariat du 15e arrondissement vendredi 28 juillet.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
33 commentaires - Paris : une femme défigurée à coups de couteau
  • Je parie que la justice ne sera pas aussi réactive qu avec la dame molestée samedi dernier sur le marché. Et oui c est les vacances ....

  • degoutant l' attitude de nos politiques pas un mot mais quand c'est un elue la ..la presse nous balance ça a longueur de journée vraiment écœurant

    bien dit boby les journalistes dises ce quont leur dire de divulguer

  • Comme c'est étrange, pas un mot de nos chers politiques, d'où qu'ils soient, pourtant quand il s'agit d'un élue la condamnation ne traîne, les tribunaux ne sont pas engorgés, comme quoi rien n'a changé et ne changera

    A nous de bouger.

  • Jetons un voile pudique sur l'identité de ces hommes. C'est effarant ce que la presse peut faire preuve d'égards (ou d'omissions volontaires) dans certaines circonstances et donner un luxe de détails dans d'autres.

  • le bisou c'était un leurre, c'est le sac qu'il voulait, vous êtes trop romantique !!!!