Paris : un bébé gravement intoxiqué au cannabis, ses frères exposés à la cocaïne et l'ecstasy

Paris : un bébé gravement intoxiqué au cannabis, ses frères exposés à la cocaïne et l'ecstasy
Les parents ont été déférés et seront jugés prochainement (illustration).

leparisien.fr, publié le jeudi 26 avril 2018 à 17h57

Hospitalisée, la petite fille est rétablie. Ses deux frères ont aussi été exposés aux drogues par les parents, polytoxicomanes.

Il y a quelques semaines, les médecins de l'hôpital Trousseau à Paris (XIIe) prennent en charge un bébé âgé de dix mois. Rapidement, ils se rendent compte que la petite fille est sévèrement intoxiquée à la résine de cannabis, décrit Le Point ce jeudi. Le personnel hospitalier alerte les services sociaux, qui suivent le nourrisson et ses deux frères âgés de deux et quatre ans.

La brigade de protection des mineurs (BPM) de la police judiciaire parisienne est alors chargée par le parquet de Paris de déterminer les causes de l'intoxication du bébé. Le mercredi 18 avril, elle place en garde à vue les parents des trois enfants. Dans la chambre d'hôtel social où la famille vit, elle trouve quatre barrettes de haschisch.

Un budget dédié aux drogues

Entendus, les parents expliquent prendre de manière régulière plusieurs drogues et gèrent un budget dédié à leur consommation de stupéfiants. La pratique du couple, présenté comme polytoxicomanes, a des conséquences très néfastes sur ses enfants. L'hebdomadaire affirme que des analyses complémentaires sur les deux aînés ont montré qu'ils avaient été exposés au cannabis, mais aussi à la cocaïne et à l'ecstasy.

Déférés vendredi, les parents seront jugés pour usage de stupéfiants, soustraction aux obligations parentales et mise en danger délibérée. En attendant leur procès, ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.