Paris : un 2e accident à la Foire du Trône

Paris : un 2e accident à la Foire du Trône
Une fête foraine installée au Grand Palais, à Paris, le 17 décembre 2015 (image d'illustration)

Orange avec AFP, publié le mardi 11 avril 2017 à 10h55

Après un dramatique accident où le pire a été évité de justesse, dimanche 9 avril, une seconde personne déclare avoir été blessée dans une autre attraction de la Foire du Trône, à Paris. Une adolescente de 13 ans s'est luxé l'épaule dans un manège, selon Le Parisien.

La collégienne et sa mère ont porté plainte à Paris.


D'abord "l'Adrénaline", maintenant le "Tagada". Deux accidents sont survenus ce weekend à la célèbre Foire du Trône, implantée dans le bois de Vincennes à Paris. Après la jeune femme qui s'est retrouvée suspendue par les pieds à plusieurs dizaines de mètre de hauteur, une adolescente dit avoir fait une chute dans le manège Tagada, décrit pas une plateforme circulaire qui tangue et secoue les amateurs de sensations fortes, indique Le Parisien. Les passagers n'y sont pas attachés, ils sont seulement assis sur une banquette et se tiennent à une barre derrière eux. C'est contre cette barrière qu'a cogné la tête de la collégienne, d'après le récit qu'a fait la jeune fille aux policiers. Propulsée par la vitesse, elle serait ensuite tombée, le choc lui ayant luxé l'épaule. Sa mère et elle ont porté plainte pour blessures involontaires avec incapacité inférieure ou égale à trois mois.



Depuis la fin de semaine circule sur Internet une vidéo d'un autre incident dramatique survenu dimanche à la Foire du Trône. Sur les images glaçantes, on voit une jeune femme suspendue la tête dans le vide et retenue uniquement par les pieds, en pleine attraction. Ballottée pendant plus de 30 secondes, sa tête a frôlé a plusieurs reprises des rambardes métalliques avant que le manège ne puisse être arrêté. Elle a finalement pu être secourue et s'en est miraculeusement sortie indemne.

Le manège "l'Adrénaline" a depuis été fermé et sera prochainement démonté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.