Paris : nouvelle agression homophobe, 4 suspects interpellés

Paris : nouvelle agression homophobe, 4 suspects interpellés
Le commissariat de police des Lilas, à l'est de Paris, le 16 octobre 2018

Orange avec AFP, publié le samedi 20 octobre 2018 à 17h05

Une agression homophobe a eu lieu dans le cœur de Paris, samedi 20 octobre. Plusieurs violences de ce type ont été recensées ces derniers jours.

Dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 octobre, dans le Ier arrondissement de Paris, quatre individus ont été interpellés pour une agression à caractère homophobe contre un homme.

Selon France Bleu, les faits ont eu lieu sur le boulevard de Sébastopol, non loin du Centre Pompidou.

BFMTV affirme que les quatre suspects ont été arrêtés en flagrant délit, pendant qu'ils frappaient la victime au sol. Celle-ci a déclaré avoir subi des insultes homophobes. Une plainte a été déposée et l'enquête confiée au commissariat du Ier arrondissement de Paris.



Un rassemblement organisé place de la République

La capitale semble faire face à une série de violences homophobes. Mardi 16 octobre, le président d'Urgences Homophobie, une association d'aide aux étrangers LGBT en danger dans leur pays, a été frappé à la sortie d'un restaurant du IIe arrondissement. Dans la nuit de lundi 15 octobre, un couple d'hommes a été frappé par un chauffeur VTC dans le XIIe arrondissement de Paris. Le 18 septembre, un jeune comédien a été insulté et frappé alors qu'il se trouvait avec son compagnon à la sortie d'un théâtre. Le 6 octobre, deux hommes ont été agressés par deux personnes alors qu'ils échangeaient un baiser.



Selon la préfecture de police, les actes à caractère homophobe entre janvier et septembre sont cependant en baisse de 37% dans la capitale par rapport à 2017 sur la même période (74 faits constatés contre 118).

SOS Homophobie et l'Inter-LGBT ont appelé à un rassemblement dimanche 21 octobre place de la République à Paris en soutien aux victimes et pour appeler le gouvernement à prendre des mesures "contre les LGBTphobies".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.