Paris : bagarre générale entre des policiers et des agents verbalisateurs

Paris : bagarre générale entre des policiers et des agents verbalisateurs©Panoramic

6Medias, publié le lundi 07 mai 2018 à 13h56

Une scène surréaliste a eu lieu dans le XVIIeme arrondissement de Paris, avec une bagarre générale ubuesque, relate Le Parisien.

Quand un simple contrôle de stationnement se transforme en bagarre générale impliquant la police. Tout commence samedi 5 mai dans le quartier chic de Pereire, dans le XVIIeme arrondissement de la capitale.

Une agent de Moovia, prestataire privé chargé de rédiger les Forfaits poste stationnement depuis le 1er janvier, dresse un PV devant un salon de beauté, quand soudain la propriétaire de l'établissement et du véhicule incriminé sort et s'accroche violemment avec l'agent, rapporte Le Parisien.

Le ton monte et l'agent repousse l'esthéticienne "au moyen de la visière de sa casquette", indique le quotidien. Un geste qui alerte le frère de l'esthéticienne, qui vient alors défendre sa sœur, mais il prend un coup de poing... d'un autre agent verbalisateur Moovia venu s'ajouter à la mêlée. Alertée, la police arrive sur les lieux et embarque le frère de la propriétaire de la voiture.

Petit à petit, une bagarre générale éclate

Avec lui, les policiers retrouvent les agents de Moovia quelques centaines de mètres plus loin. Ils effectuent alors un contrôle d'identité, mais tout dégénère lorsque l'auteur du premier coup de poing est menotté au sol, de manière "musclée", précise Le Parisien. Un policier reçoit un coup de poing lui aussi et l'escalade continue lorsque d'autres agents Moovia du quartier arrivent avec "le souhait d'en découdre".

Il faudra des renforts de police et l'utilisation de gaz lacrymogènes pour mettre fin à la bagarre générale, qui avait vu des passants hostiles à la police intervenir, dont un avec deux chiens, selon Le Parisien. Dimanche, 3 agents Moovia étaient encore en garde à vue, après les plaintes de deux policiers et du frère de l'esthéticienne.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.